Le contraste avec Hans Vanaken, qui semblait parfois évité par ses coéquipiers en début de rencontre avant de s'insérer naturellement dans les combinaisons sur son côté gauche fétiche au fil des minutes, était saisissant. Dès sa montée sur la pelouse, tous les Diables ont semblé vouloir confier le ballon aux pieds de Yari Verschaeren. Un signe qui ne trompe pas. Une reconnaissance de champions qui a atteint son paroxysme quand Yannick Carrasco a déposé...