Le FC Valence commence, demain, sa campagne d'Europa League à Lille après un été tourmenté à tous les niveaux. Sur le plan sportif, il y eut le feuilleton DavidVilla. Face à la crise économique qui touche le club, et à l'impérieuse nécessité de récolter des fonds, l'attaquant était l'un des joueurs les plus convoités sur le marché. En avril, on lui avait fait savoir qu'il pouvait se chercher un autre club. Les offres ne manquèrent pas, mais aucune ne s'est concrétisée. Le joueur ne souhaitait pas partir en Angleterre, même si Valence aurait eu intérêt à le vendre à Chelsea. Barcelone et Madrid étaient les seules destinations pour lesquelles Villa était prêt à embarquer. Mais les offres ne furent pas jugées suffi...

Le FC Valence commence, demain, sa campagne d'Europa League à Lille après un été tourmenté à tous les niveaux. Sur le plan sportif, il y eut le feuilleton DavidVilla. Face à la crise économique qui touche le club, et à l'impérieuse nécessité de récolter des fonds, l'attaquant était l'un des joueurs les plus convoités sur le marché. En avril, on lui avait fait savoir qu'il pouvait se chercher un autre club. Les offres ne manquèrent pas, mais aucune ne s'est concrétisée. Le joueur ne souhaitait pas partir en Angleterre, même si Valence aurait eu intérêt à le vendre à Chelsea. Barcelone et Madrid étaient les seules destinations pour lesquelles Villa était prêt à embarquer. Mais les offres ne furent pas jugées suffisantes. FlorentinoPerez n'offrit que 25 millions plus AlvaroNegredo. Valence refusa, et par la voix de son directeur sportif JorgeValdano, le Real fit savoir qu'il se retirait des négociations. Le Barça entra dans la danse, mais alors qu'un accord semblait se dessiner avec le joueur, Valence annonça son intention d'augmenter son capital pour assainir les finances. La vente de Villa n'était alors plus indispensable et le joueur était prié de rester, sauf offre " scandaleuse " qui n'arriva pas. Au niveau directionnel aussi, l'été fut tourmenté. Tout commença le 6 juillet, lorsque l'ancien président VicenteSoriano dévoila le nom de la société qui avait acheté 50,3 % des actions : InversionesDalport, une société dont on sait peu de choses sinon qu'elle a son siège social à Montevideo, en Uruguay, et une antenne à Madrid. Parmi les actionnaires historiques qui avaient accepté de vendre leurs parts, figurait JuanSoler, l'actionnaire majoritaire jusque-là. ManuelLlorente, qui avait été limogé par Soler en 2006, est devenu le nouveau président. Mais, selon un petit groupe d'actionnaires (3,3 % du capital), Dalport ne respecterait pas les délais de paiement. 8.300 actions devraient, selon eux, être restituées à leur propriétaire. Dalport affirme qu'il a le temps jusqu'au 4 octobre. Entre-temps, les travaux du nouveau stade de Valence sont interrompus. ANDRES INIESTA (25 ans), qui s'était blessé à la cuisse il y a trois mois, est de nouveau opérationnel. Il est monté au jeu, samedi, lors de la victoire 0-2 à Getafe. Il avait joué son dernier match lors de la finale de la Ligue des Champions, le 27 mai. PEPGUARDIOLA avait choisi de laisser Lionel Messi, Thierry Henry et Daniel Alvés sur le banc pour le déplacement à Getafe. L'Argentin est rentré en deuxième mi-temps. DIEGO FORLAN (30 ans), l'attaquant uruguayen de l'Atletico Madrid et meilleur buteur de tous les championnats européens avec 32 buts, va signer un nouveau contrat qui le liera au club jusqu'en juin 2013. JUANDE RAMOS, entraîneur du Real Madrid la saison dernière, a retrouvé de l'embauche au CSKA Moscou où il succède à Zico. LUIS MILLA, le sélectionneur des Espoirs, a établi sa liste de 21 joueurs pour le Championnat du Monde des -20 ans qui se disputera en Egypte du 21 septembre au 6 octobre. Y figurent : SergioAsenjo, le gardien de l'Atletico Madrid, et BojanKrkic, la petite perle du FC Barcelone. Ceux-ci pourraient donc perdre un mois de championnat. L'ESPANYOL a disputé son premier match officiel dans son nouveau stade. 12 ans après la démolition de Sarria, et après avoir dû louer le stade olympique de Montjuich pendant cette période, le club dispose enfin de son propre stade à Cornellá El Prat : une superbe enceinte de 40.000 places qui avait été inaugurée le 2 août, par une victoire 3-0 contre Liverpool. Mais samedi, les Blanquiazules se sont inclinés 0-3 contre le Real Madrid qui avait pourtant laissé CristianoRonaldo au repos dans l'optique de la Ligue des Champions. DANIEL DEVOS