Hormis le Standard, aucune équipe n'est aussi rodée à l'entame du championnat. L'équipe de base de Francky Dury, qui entame sa neuvième saison d'affilée à Zulte Waregem, ne diffère guère de la formation qui a achevé le dernier championnat. Le principal transfert est d'avoir conservé ses piliers - Bossuyt, Franck Berrier, Jérémy Taravel, Kevin Roelandts. Taravel et Khaleem Hyland, qui s'étaient avérés les plus dès leur arrivée en janvier, sur base d'une location, ont été transférés à titre définitif. Les quatre nouveaux, le défenseur Badis Lebbihi, le médian ...

Hormis le Standard, aucune équipe n'est aussi rodée à l'entame du championnat. L'équipe de base de Francky Dury, qui entame sa neuvième saison d'affilée à Zulte Waregem, ne diffère guère de la formation qui a achevé le dernier championnat. Le principal transfert est d'avoir conservé ses piliers - Bossuyt, Franck Berrier, Jérémy Taravel, Kevin Roelandts. Taravel et Khaleem Hyland, qui s'étaient avérés les plus dès leur arrivée en janvier, sur base d'une location, ont été transférés à titre définitif. Les quatre nouveaux, le défenseur Badis Lebbihi, le médian Steffen Ernemann, les avants Jorgo Waeghe et Teddy Chevalier, constituent des renforts en profondeur. Dury a été agréablement surpris par l'aisance avec laquelle Chevalier a digéré la transition entre la D3 et la D1. Il y a un an, l'entraîneur de Zulte Waregem avait décidé de ne pas reconduire le contrat du gardien Geert De Vlieger, estimant Bossuyt prêt à défendre le but. Un an plus tard, Bossuyt est considéré comme un grand gardien belge en devenir et on se demande quand il va rejoindre un championnat plus coté. Au c£ur de la défense, le duo Karel D'Haene-Taravel s'était révélé très complémentaire au second tour. Si l'un des deux est forfait, Steve Colpaert est le premier choix. A droite, Stijn Minne part avec une meilleure cote que Bart Van Zundert, qu'il a bouté hors de l'équipe la saison passée. De l'autre côté, Bart Buysse s'est imposé au détriment de Loris Reina et profite de l'absence pour quatre mois de l'international français de 19 ans Lebbihi, qui était repris dans le noyau de Lille à 18 ans mais qui s'est fracturé le tibia. Zulte Waregem aligne deux médians défensifs et un offensif. Au second tour, le tandem Khaleem Hyland-Colpaert était très complémentaire mais Colpaert restera-t-il dans l'équipe ou devra-t-il s'incliner devant le capitaine Ludwin Van Nieuwenhuyze, bien décidé à reprendre sa place à côté de Hyland ? Offensivement, Roelandts déborde d'idées et délivre des passes millimétrées. A gauche, Stijn Meert est en concurrence avec le Danois Ernemann, qui rate le début du championnat, victime de surcharge. A droite, Berrier, qui peut aussi jouer dans l'axe, est titulaire. Technicien et marathonien, le Français a été le roi des assists la saison passée. Si Thomas Matton, brillant lors du dernier championnat, retrouve sa forme, il peut occuper un des flancs. Dury n'a pas encore les quatre attaquants directement alignables qu'il souhaite. Tarmo Neemelo peut partir et le jeune Jorgo Waeghe, transféré du noyau B de Roulers, doit poursuivre son développement. Ernest Nfor et Chris Makiese, convaincants dès leur arrivée en janvier dernier, se disputent les avant-postes. Tous deux ont marqué six buts et Makiese y a ajouté six assists. En 4-5-1, l'entraîneur doit effectuer un choix entre les deux hommes mais en 4-3-3, l'un des deux émigre vers le flanc. Chevalier, le jeune avant français, rapide et doté du sens du but, qui vient de Boussu Dour (D3) ne jouera pas beaucoup. Après quelques années marquées par des ambitions prudemment formulées, soit une place dans la colonne de gauche, Zulte Waregem, très efficace pendant la préparation, pointe enfin le bout de son nez. Il mise sur la sixième place et les playoffs. Un classement en-deçà des huit premiers constituerait une déception. Si aucun pilier ne part prématurément, sur base du potentiel présent et des automatismes rôdés depuis la saison passées, cette ambition se justifie.par geert foutré