Une page de six ans s'est tournée au LOSC. Si Lille avait atteint une première Ligue des Champions sous les ordres de Vahid Halilhodzic, c'est à son successeur Claude Puel qu'il devait son décollage. Celui-ci a fait de Lille une formation visant l'Europe chaque saison. Tout cela avec des moyens dérisoires puisque le club a perdu ces dernières années Eric Abidal, Mathieu Bodmer, Kader Keita, Pascal Cygan. Une page s'est tournée mais les dirigeants nordistes ont quand même privilégié la continuité en confiant les rênes de l'équipe à Rudi Garcia, entraîneur dans la lignée de Puel. Du moins sur le plan de la rigueur et du professionnalisme. " Nous nous efforçons de tourner une page qu'on n'efface pas ", a affirmé le président Michel Seydoux. " Les pages, on les tourne tout le temps. Celle de Vahid a été bien tournée. Il no...

Une page de six ans s'est tournée au LOSC. Si Lille avait atteint une première Ligue des Champions sous les ordres de Vahid Halilhodzic, c'est à son successeur Claude Puel qu'il devait son décollage. Celui-ci a fait de Lille une formation visant l'Europe chaque saison. Tout cela avec des moyens dérisoires puisque le club a perdu ces dernières années Eric Abidal, Mathieu Bodmer, Kader Keita, Pascal Cygan. Une page s'est tournée mais les dirigeants nordistes ont quand même privilégié la continuité en confiant les rênes de l'équipe à Rudi Garcia, entraîneur dans la lignée de Puel. Du moins sur le plan de la rigueur et du professionnalisme. " Nous nous efforçons de tourner une page qu'on n'efface pas ", a affirmé le président Michel Seydoux. " Les pages, on les tourne tout le temps. Celle de Vahid a été bien tournée. Il nous faut écrire un chapitre encore plus beau que le précédent ". Garcia est un jeune entraîneur (44 ans) qui a fait ses armes en Ligue 2, à Dijon. L'an passé, il fut courtisé par plusieurs clubs de Ligue 1 et il opta finalement pour Le Mans qui venait de perdre un de ses piliers, Frédéric Hantz, parti à Sochaux. Il ne sera donc resté qu'un an dans la Sarthe. Il est réfléchi, choisit des clubs aux fondements sains et solides. Et il n'a pas froid aux yeux puisque tant au Mans qu'à Lille, il succède à des entraîneurs qui s'étaient inscrits dans la durée et qui avaient réussi des résultats. Des sortes d'icônes. Ainsi, Puel représentait tellement Lille que son départ a été vécu amèrement par les supporters, les dirigeants et quelques joueurs. " Je lui dois tout. C'est lui qui m'a fait confiance ", a lancé le médian Yohan Cabaye. Néanmoins, la froideur de Puel avait aussi épuisé certains autres éléments. Sa politique n'était pas basée sur le compromis. L'équipe passait avant les individualités. Garcia a, par contre, décidé de privilégier le dialogue comme en témoignent les entretiens individuels qu'il a menés avec son noyau. La frustration a fait place à l'envie : " Tout le monde est mis sur un pied d'égalité. Il va y avoir une remise en cause qui nous empêchera de nous endormir ", continue Cabaye. " Nous avons vite compris que c'est quelqu'un qui accorde beaucoup d'importance au dialogue ", ajoute le capitaine Gregory Tafforeau, " Il a ce souhait de vouloir mettre tout le monde en confiance et ça passe par un travail psychologique à faire sur chacun de nous. C'est ce qui manquait un peu auparavant. Lille jouera désormais un football plus spectaculaire avec moins de calcul ", a-t-il conclu, faisant référence au football chatoyant mis en place par Garcia au Mans. Garcia a déjà imposé ses idées (il a par exemple changé le lieu du stage réservé par Puel) lui qui n'arrive pas totalement dans l'inconnu puisqu'il fut un ancien joueur du LOSC (1982-1988) et qu'il retrouve dans l'organigramme du club des joueurs avec lesquels il a évolué. HATEM BEN ARFA, le médian de Lyon, jouera bien à Marseille la saison prochaine. Les deux clubs ont trouvé un arrangement, Marseille payant une somme de transfert de 11 millions d'euros et prenant à sa charge la clause d'1 million d'euros réclamés par le joueur à Lyon. ALAIN PERRIN, entraîneur de Lyon l'année passée et qui avait réalisé le doublé championnat-Coupe avant de se faire limoger, s'est lâché dans la presse, incriminant au passage l'entraîneur des gardiens Joël Bats et le préparateur physique Robert Duverne. Extraits : " Il n'y avait aucune ouverture dans les discussions. La légitimité de leur parcours semblait leur permettre de me dire non. Mais après quinze jours de vie commune avec eux, je me demandais si, à leurs yeux, j'avais déjà entraîné une équipe (...). Peut-être avaient-ils espéré la promotion d'un des leurs, Rémy Garde, par exemple ". Par contre, il a refusé de critiquer Bernard Lacombe et le président Aulas. RAYMOND DOMENECH, malgré l'échec de l'Euro, a été maintenu au poste de sélectionneur de l'équipe de France. Il devra cependant rendre des comptes. Un nouveau bilan sera effectué en décembre après les déplacements en Autriche et en Roumanie et la réception de la Serbie. On lui a demandé également de soigner sa communication et d'ouvrir un peu plus l'équipe de France vers son public. RIO MAVUBA, le médian défensif prêté six mois à Lille par Villarreal, a signé un contrat définitif de quatre ans avec les Nordistes. Le montant de l'opération s'élève entre 5 et 7 millions d'euros. ABDESLAM OUADDOU, le défenseur marocain de Valenciennes, a signé un contrat de quatre ans avec Nancy. JACQUES FATY, le défenseur marseillais, évoluera les quatre prochaines saisons à Sochaux. AMARA DIANE, l'attaquant ivoirien du PSG, part au Qatar, à Al Rayyan. LAURENT BATTLES, le médian de Toulouse (33 ans) part à Grenoble où il a paraphé un bail de deux ans. ERIC CARRIERE, le médian de Lens, quitte le Nord pour Dijon (Ligue 2). STéPHANE VANDE VELDE