La vidéo ne date pas d'hier. De 2003 pour être exact. Il a 13 ans, porte déjà la vareuse de Man U et répète ses dribbles avec Ruud van Nistelrooy, la vedette mancunienne de l'époque. " Il le fait bien. Il vient en driblant puis il imprime de la vitesse au geste ", estime alors Van the Man.
...

La vidéo ne date pas d'hier. De 2003 pour être exact. Il a 13 ans, porte déjà la vareuse de Man U et répète ses dribbles avec Ruud van Nistelrooy, la vedette mancunienne de l'époque. " Il le fait bien. Il vient en driblant puis il imprime de la vitesse au geste ", estime alors Van the Man. " Il " c'est Danny Welbeck, à présent attaquant en équipe Première des Red Devils. Seul joueur du noyau pro (avec les jeunes Ravel Morrison et Ezekiel Fryers, deux apparitions en Premier League à eux deux) à être né à Manchester, Danny Boy est un pur produit de Carrington, le centre de formation du club de Sir Alex Ferguson. Buteur fin janvier contre Bolton puis Arsenal, ses 5 et 6e buts en championnat, Welbeck se révèle au grand public cette saison et ses goals permettent notamment à United de toujours croire au titre puisqu'il pointe à seulement trois unités du leader et rival, Man City. Titularisé 13 fois déjà, le puncheur de 21 ans est en train de faire son trou aux avant-postes malgré la rude concurrence des Wayne Rooney, Dimitar Berbatov et autre Javier Hernandez. Pas les premiers venus mais ses débuts ont été convaincants avec un but (sur un assist de Tom Cleverley, son pote de l'académie) et une passe décisive dès son deuxième match de la saison face à Tottenham. De quoi causer des maux de tête à Sir Alex qui croit en lui et le voit déjà à l'Euro 2012 : " Danny est prêt pour le niveau international, je n'ai aucun doute là-dessus. Il a une grande confiance en lui. C'est un garçon intelligent. Son sens tactique va se développer et il a déjà les qualités techniques requises pour réussir ". De jolis encouragements confirmés par l'ancien buteur légendaire d'Old Trafford, Andy Cole, qui le trouve " brillant et particulièrement redoutable quand il pèse sur la défense ". De son nom complet Daniel Nii Tackie MensahWelbeck, le Mancunien doit patienter jusqu'en 2008 avant d'atteindre l'équipe Première. Il fait ses grands débuts en Carling Cup contre Middlesbrough fin septembre et son baptême du feu en Premier League a lieu deux mois plus tard. Il remplace Ji-Sung Park à l'heure de jeu et il ne faut qu'une vingtaine de minutes au rookie pour débloquer son compteur-but d'une magnifique frappe enroulée des 30 mètres. Un coup d'éclat qui lui vaut le surnom de Wonder Boy. Mais le talent ne manque pas à Manchester qui dispose encore de Carlos Tevez et Cristiano Ronaldo en attaque. Danny ne fait plus que deux apparitions en championnat cette saison-là et la première partie de la suivante n'est guère meilleure niveau temps de jeu avec seulement 5 bouts de matches. Comme c'est fréquent en Angleterre, le joueur est prêté en Championship et plus précisément à Preston North End ou officie comme coach Darren Ferguson... le fils de Sir Alex. Un prêt de courte durée puisqu'après un mois, huit rencontres, 2 goals et 2 assists, Welbeck se blesse sérieusement au genou et revient à Manchester pour les besoins de sa revalidation. Ses bonnes performances n'ont toutefois pas échappé aux observateurs et il repart en prêt, en Premier League cette fois, à Sunderland durant tout le championnat suivant. Il poursuit sa progression et inscrit 6 buts en l'espace de 26 matches pour les Black Cats. " J'ai vraiment été heureux là-bas et ravi de la manière dont la saison s'est déroulée ", déclare-t-il au terme de celle-ci. " Je pense que je suis un homme maintenant. "Et il n'est pas le seul à le penser. Stuart Pearce l'a convoqué chez les Espoirs dès 2009 et il l'emmène aux Championnats d'Europe U21 deux ans plus tard. Une suite logique pour lui qui a été repris dans toutes les catégories d'âge des Three Lions. Pourtant, son destin aurait pu être tout autre. Né de parents ghanéens, il est appelé dès 2008 par la fédération africaine mais il décline poliment. Un choix gagnant puisqu'en mars 2011, il fait ses débuts dans l'équipe de Fabio Capello en amical contre... le Ghana. Depuis, l'attaquant prodige a encore été repris 2 fois : contre le Monténégro et l'Espagne. Candidat à une place dans les 23 à l'Euro 2012, Welbeck devra faire face à la concurrence des Rooney, Darren Bent, Daniel Sturridge, Andy Carroll, Theo Walcott et autre Bobby Zamora. Sous contrat à Old Trafford jusqu'en juin 2013, l'attaquant est conscient de ses qualités. Alors que la direction lui proposait de tripler son salaire pour resigner jusqu'en 2017, il a refusé le deal, réclamant 300.000 euros par mois au lieu des 200.000 proposés. Aucune des deux parties ne voulant mettre de l'eau dans son vin, un accord n'a pu trouvé jusqu'à présent mais nul doute qu'en cas de départ de sa ville de toujours, Welbeck trouverait rapidement un club où se recaser. PAR JULES MONNIER - PHOTO: IMAGEGLOBE Alors que Man U lui propose de tripler son salaire pour prolonger son bail de 4 ans, il refuse et réclame 300.000 euros par mois.