Qualités techniques

Dani Alves est un défenseur latéral droit aux qualités techniques exceptionnelles. Sa conduite de balle est excellente et il contrôle le ballon avec une aisance phénoménale, que ce soit du droit, son meilleur pied, ou du gauche. Que dire de sa frappe de balle ? Malgré la concurrence de grands frappeurs dans son club ou en sélection, ses coaches lui font confiance pour pas mal de phases arrêtées. Il est capable d'enrouler de l'intérieur du pied ou de décocher de véritables missiles du cou de pied.
...

Dani Alves est un défenseur latéral droit aux qualités techniques exceptionnelles. Sa conduite de balle est excellente et il contrôle le ballon avec une aisance phénoménale, que ce soit du droit, son meilleur pied, ou du gauche. Que dire de sa frappe de balle ? Malgré la concurrence de grands frappeurs dans son club ou en sélection, ses coaches lui font confiance pour pas mal de phases arrêtées. Il est capable d'enrouler de l'intérieur du pied ou de décocher de véritables missiles du cou de pied. De petite taille pour un défenseur (1m71), le Catalan est un joueur qui arpente son couloir, s'appuyant sur une vitesse de course de très haut niveau. Son explosivité lui offre la possibilité d'évoluer aussi comme demi d'aile, où la qualité de ses centres fait merveille. Son endurance extraordinaire lui permet d'effectuer des allers-retours sur 80 mètres. Il pivote très rapidement que ce soit avec ou sans ballon. Le joueur du Barça est constamment attiré vers l'avant. Son entente avec Lionel Messi fait merveille. Le Brésilien offre des solutions en dédoublant le long de la ligne mais il peut aussi rentrer côté intérieur où son jeu en combinaisons courtes impressionne. Il est aussi capable de frapper très fort du gauche. Excepté dans le jeu de tête où son manque de taille le handicape, le jeu offensif de Daniel est très complet que ce soit en construction, comme donneur d'assist ou en conclusion. Il ne rechigne jamais à se repositionner très rapidement pour reprendre son rôle d'arrière latéral. La force en duel, où ses 64 kilos sont un peu légers face à des attaquants costauds, ne fait pas partie de ses grandes qualités. Il commet des fautes de positionnement que ce soit en couverture latérale ou en alignement du quatre arrière. Ses interventions glissées sont parfois maladroites et tardives comme sur le penalty concédé lors du Clasico du championnat du 16 avril dernier. L'ancien joueur du FC Séville est un compétiteur hors pair. Il se donne à fond pendant 90 minutes et se comporte comme un vrai gagneur. A presque 28 ans, il s'appuie sur une énorme expérience. Malgré la concurrence de Maicon (Inter), il a joué 45 matches en Seleçao ! Marcelo est peut-être le défenseur le plus doué sur le plan technique au monde. Tout le panel est passé en revue : roulettes, virgules, passements de jambes et gestes techniques les plus imprévisibles sont réalisés avec une facilité et une élégance déconcertantes. Sa frappe de balle des deux pieds (chose rare pour un gaucher) est d'une puissance inouïe et sa vision du jeu fait de lui un excellent donneur d'assists. Avec son 1m72 pour 72 kilos, l'ancien de Fluminense est un joueur robuste avec des qualités d'endurance, de vitesse de démarrage, de pivotement et de puissance de très bon niveau. Il résiste très bien aux charges principalement quand il est en conduite de balle tant sa maîtrise technique est exceptionnelle. Il fait preuve d'un engagement et d'une activité de tous les instants ce qui fait de lui un joueur insaisissable et surtout imprévisible. Le natif de Rio de Janeiro est continuellement dans le camp adverse. Non seulement, il déborde sur son flanc mais il se retrouve très souvent également aux abords du grand rectangle dans une position axiale. Il recherche constamment les gestes les plus fous et les passes les plus difficiles. Sa lecture du jeu et son toucher de balle sont tels qu'il trouve des solutions qui, normalement, sont l'apanage des les grands créateurs offensifs inventent. C'est certainement le domaine où le numéro 12 du Real doit le plus progresser. A bientôt 23 ans, et sous la houlette de José Mourinho, il a tout en mains pour améliorer cet aspect. Son repositionnement défensif est souvent tardif et sa lecture tactique en perte de balle présente encore trop de lacunes. Il ne sent pas toujours quand il doit aller au press ou temporiser. Il est encore trop impétueux dans les 1 contre 1 et son comportement est plus dicté par son adversaire direct que par la position du ballon qui est le facteur le plus important. L'international brésilien est un garçon qui ne se pose pas beaucoup de questions sur un terrain. Il joue à l'instinct et n'a peur de rien. En cas de début de match en mode mineur, il remet sans cesse l'ouvrage sur le métier, persuadé que les événements vont tourner en sa faveur. Le doute ne fait pas partie de son tempérament. C'est un véritable compétiteur de la première à la dernière minute. NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE