Glenn Verbauwhede

(Westerlo, ex-chômage)
...

(Westerlo, ex-chômage)Fin janvier, il nous fait la liste de ses ambitions. Court terme : " Westerlo va se qualifier pour l'Europe via les PO2 ". Moyen terme : " La saison prochaine, je joue dans un grand club, c'est presque signé ". Il évoque le Sporting de Lisbonne. Long terme : " Je veux être dans le noyau au Mondial 2014 ". Trois mois plus tard, il file vers la case départ : le bureau de pointage. (Lierse, ex-De Graafschap)On n'a pas le droit de tirer sur ce gamin qui eut le bonheur de faire deux stages à Man Utd grâce à la collaboration avec son club de l'époque, l'Antwerp. Il s'est ensuite exilé aux Pays-Bas (De Graafschap). La grande question : pourquoi un Lierse ayant déjà 35 pros sous contrat devait-il encore faire ce transfert pour ensuite ne lui accorder qu'un temps de jeu rikiki ?(Club Bruges, ex-Rosenborg)Quand Bruges fait ses courses dans le nord de l'Europe, ça marche parfois mais pas toujours. Bakenga a crevé l'écran lors de ses premières semaines chez nous puis il s'est vite éteint. Daum l'a encore testé en fin de phase classique en lui accordant de temps à autre quelques dizaines de minutes de jeu. En PO, c'est le néant. (Standard, ex-Courtrai)Il était tellement efficace lors de son prêt à Courtrai au premier tour que le Standard l'a rapatrié cet hiver. Il était censé diminuer le nombre de floches dans la défense des Rouches. Le bilan de l'Israélien est tristounet : son temps de jeu est limité et ses prestations ne sont pas extraordinaires. Lamentations !(Gand, ex-Stabaek)Trond Sollied veut des gars intelligents et comptait sur ce nouveau " disque dur " qui a joué pour des sélections de jeunes norvégiennes avant d'opter pour l'équipe nationale US - sa mère est américaine. Malgré la litanie de blessés en défense et dans l'entrejeu de Gand, il a du mal à s'imposer et à faire l'unanimité quand il reçoit sa chance. (Cercle, ex-Standard)A chaque mercato ou presque, la liste de ses plantages s'allonge un peu plus : Portsmouth, Zulte Waregem, Standard, Saint-Trond et maintenant le Cercle. On a toujours du mal à croire que les Liégeois ait un jour considéré qu'il pouvait être une nouvelle star de leur entrejeu. Et comment Sir Alex Ferguson s'est intéressé à lui. Bilan de son séjour au Cercle : crash total. (Standard, ex-Viking FK)Il a souvent eu sa chance en janvier, février et mars, puis le verdict est tombé : insuffisant, et donc on ne le voit pratiquement plus depuis le début des play-offs. Comme quoi il ne suffit pas d'être islandais pour faire chavirer le c£ur des supporters / supportrices du Standard. Bjarnason, c'est le Sigurvinsson du pauvre.(Louvain, ex-Anderlecht)A part une bonne saison avec Westerlo (10 buts en 2009-2010), l'Ukrainien enchaîne les flops dans notre championnat. Le Lierse, Genk et Anderlecht (auquel il appartient toujours) ne lui ont pas réussi. Il est à Anderlecht ce que Benteke a été au Standard : un joueur " plein d'avenir " qu'on prête pour un oui, pour un non. (Louvain, ex-chômage)Il était sans club quand il a signé à OHL et on a vite compris pourquoi. La perche ghanéenne n'en touche plus une. Il laissera chez nous l'image d'une éphémère terreur des rectangles avec Zulte Waregem, mais ça fait un bon bail. Entre-temps, il a échoué au Club Bruges, à Duisburg, à Vejle, à New York. Broad way vers la retraite. (Club Bruges, ex-Atletico Junior)OK, il a récemment marqué le seul but du match contre La Gantoise. Mais ce n'était que son premier coup d'éclat en Belgique. Insuffisant pour un gars qui a débarqué avec une réputation de buteur extraterrestre, de meilleur attaquant du championnat colombien et d'international. Il a coûté 1,5 million et a encore beaucoup à faire pour justifier la dépense.(Mons, ex-Vancouver Whitecaps)Dans son déménagement du Canada au Hainaut, il a perdu ses bonnes godasses et son sens du but. Il n'a plus rien à voir avec le Jarju qui avait pris une belle part dans la remontée de Mons en D1 la saison dernière. Plusieurs Dragons ont pris un nouveau départ dès que Scifo a remplacé Van Wijk. Le Gambien fait exception. PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS : IMAGEGLOBE