LE COACH GARETH SOUTHGATE

Né le 3 septembre 1970
...

Né le 3 septembre 1970 Gareth Southgate ne jouit pas d'une réputation de fin tacticien chez ses propres supporters. Les Anglais ont pris l'habitude de voir à l'oeuvre les équipes coachées par Klopp, Guardiola ou Tuchel. Du football à haute intensité, avec une grande rapidité et un pressing haut. L'équipe nationale ne joue pas de cette manière. Southgate sait qu'au niveau international, c'est le résultat qui compte. Il trouve important de fermer la porte derrière. Ensuite, il y a assez de talent pour faire la différence. Surtout par Kane, particulièrement efficace avec l'équipe nationale. 70% des fans qui ont participé à une enquête publiée dans The Athletic affirment soutenir le sélectionneur. Un beau chiffre, après cinq ans, car en Angleterre, remplir cette fonction est presque mission impossible. L'Angleterre a rarement brillé dans le tournoi. Une troisième place en 1968, une demi-finale en 1996, et c'est tout. Southgate n'a jamais performé comme entraîneur de club et ça joue en sa défaveur. Sur son CV, figurent trois années à Middlesbrough, où il a succédé à Steve McClaren lorsque celui-ci est devenu sélectionneur national en 2006. Southgate n'avait pas encore le diplôme adéquat à l'époque, ce qui a suscité la controverse. Il a signé pour cinq ans, mais lorsque l'équipe a été reléguée au terme de sa troisième saison, il a été limogé. Il disparaîtra du football actif pendant quatre ans. En 2013, il est devenu le sélectionneur de l'équipe anglaise U21, puis en 2016 de l'équipe première. Dans un premier temps, il a refusé le job, ce qui a ouvert la porte à Sam Allardyce, mais lorsque celui-ci s'est trouvé impliqué dans un scandale, il a fini par accepter. D'abord temporairement, puis, quelques mois plus tard, définitivement. "À cause de la pandémie, les supporters ne semblent pas encore avoir pris conscience que ce tournoi se disputera au pays, ni que l'Angleterre est l'une des favorites à la victoire finale. Gareth Southgate a ajouté de nouveaux joueurs et repris des gars de Brighton et d'Everton, ce qui lui a évité les critiques formulées à son égard, à savoir qu'il ne regarde que les équipes du top 6. L'absence de Maddison (Leicester) est la seule surprise. Southgate n'apprécie pas trop les joueurs qui ne respectent pas les règles. L'Angleterre est meilleure qu'il y a trois ans. Aujourd'hui, des gars comme Foden et Mount ont été des joueurs-clés en Ligue des Champions. Il y a d'autres leaders: Maguire, Henderson, Rashford. Le seul point d'interrogation, concernant Maguire et Henderson, est leur état de forme. On se demande surtout quel sera le style de jeu adopté par l'Angleterre. Southgate cherche encore la meilleure formule à l'arrière, mais cherche aussi une manière d'associer Foden et Mount dans l'équipe, afin d'ajouter de la vitesse au contrôle du jeu. Le sélectionneur est capable de bien organiser, et a servi de pont entre les médias et les joueurs au Mondial, mais sur le terrain, il ne dégage pas de véritable philosophie." Le rêve pour un sélectionneur, c'est un joueur capable d'évoluer à différents postes. L'Angleterre l'a en ses rangs: Phil Foden (vingt ans). Il peut amener des buts, s'aventure dans le rectangle, peut évoluer sur le flanc, mais également dans l'axe. Il descend dans le jeu, recherche la profondeur, est dynamique, techniquement doué. Il brille avec Manchester City, mais se montre également fantastique sous le maillot de l'Angleterre. Il doit encore s'améliorer dans le domaine des assists, et lorsqu'il s'agit d'exercer un pressing, Foden n'est pas toujours l'exemple à suivre, mais c'est bien parce qu'il faut lui trouver l'un ou l'autre défaut. Car sinon, il a tout, ou presque: la vitesse, la technique, le maniement de ballon. Il peut jouer sur le flanc droit, mais aussi dans l'axe et même à gauche. Foden a besoin d'avoir une certaine liberté sur le terrain. Le fait qu'il n'ait pas de place de prédilection peut être un inconvénient, car la concurrence est grande avec Rashford, Sancho, Mount, Sterling ou Grealish. Lorsqu'on parle d'un vrai Manchester boy, on pense immédiatement à Phil Foden. Il a signé sa première carte d'affiliation à Manchester City dès l'âge de quatre ans. Les Citizens ont rapidement découvert son talent et lui ont même payé ses études. Lorsque Pep Guardiola est devenu le manager en 2016, il a directement été séduit par le gamin. En principe c'est un tournoi européen, mais un peu comme lors de l'EURO 1996, c'est de nouveau un tournoi anglais pour l'équipe de Gareth Southgate. L'Angleterre jouera, en effet, ses trois matches de poules à Wembley, et si elle termine en tête de son groupe, son chemin vers la finale ne compte qu'un voyage pour Rome, en quarts de finale. Les Anglais ont souvent brillé dans les qualifications. Leur défaite, le 11 octobre 2019 en République tchèque (2-1), était la première en... 43 matches de qualifs, Coupe du monde et EURO confondus. Si l'on excepte un petit intermède de Sam Allardyce (un match, qu'il a gagné), on peut conclure que Gareth Southgate est en train de réaliser un parcours remarquable. Il dirige les Three Lions depuis cinq ans (2016) et a remporté 62% des matches. Un seul coach a fait mieux: Fabio Capello. Entre 2008 et 2012, il a remporté 28 de ses 42 matches, soit 67%. Gareth Southgate varie entre deux dispositifs. En 2020 c'était presque toujours le 3-4-3, sauf en Islande, lorsqu'il avait opté pour un 4-2-3-1. Un an plus tôt, c'était encore le 4-3-3, avec parfois un entrejeu en losange. Tout dépend un peu de la manière dont s'aligne l'adversaire. S'il exerce un pressing, l'attaquant de pointe Kane descend jusqu'à la ligne médiane, et Southgate utilise les ailes pour déborder. Kane, qui devient de plus en plus meneur de jeu et de moins en moins numéro 9, apporte alors son soutien. Si l'adversaire procède différemment, en étant un peu plus replié, les ailiers peuvent jouer plus haut, et Kane un peu plus en profondeur. Dans ce cas, les Anglais jouent alors avec une défense à trois en possession du ballon.