Entrée dans le studio de Club RTL installé au stade d'Anderlecht. Adjacent à la pelouse, sa configuration est différente de celui de l'Avenue Ariane. L'espace est beaucoup plus exigu et la chaleur pose problème à Alex... et à la maquilleuse. Czerniatinsky pronostique 3 ou 4 à 0, avec un but en première mi-temps sur phase arrêtée et quelques autres...

Entrée dans le studio de Club RTL installé au stade d'Anderlecht. Adjacent à la pelouse, sa configuration est différente de celui de l'Avenue Ariane. L'espace est beaucoup plus exigu et la chaleur pose problème à Alex... et à la maquilleuse. Czerniatinsky pronostique 3 ou 4 à 0, avec un but en première mi-temps sur phase arrêtée et quelques autres après ! ! Le rouge est mis, le direct commence ! On sent la complicité entre les anciens de la maison mauve. Georges Grün passe le relais aux commentateurs et malgré son air détaché, Czernia sort rapidement du studio lorsque les joueurs montent sur le terrain. La passion coule toujours dans ses veines et même s'il dit ne plus vibrer comme spectateur, il avoue quand même avoir envie de jouer de temps en temps. Après une cigarette, Alex revient en studio et livre ses impressions à Georges. 23e minute : penalty pour les Diables. Il ressort sur la touche pour le vivre. Alors que le public exulte, il confie préférer l'ancienne version du Parc Astrid, où l'ambiance était plus intense. Les Azéris se créent une occasion franche en fin de première période et il regrette l'absence de véritable patron au sein des Diables. Le manque de caractère frappe, bien entendu, ce joueur qui en avait tant. Pendant que les joueurs rentrent au vestiaire, on discute boulot. Alex est toujours en attente d'un job d'entraîneur en D2 ou en D3. Il sait qu'en automne, les feuilles ne sont pas les seules à tomber... Retour au direct à la mi-temps et tout le monde salue les compétences divinatoires du mage Czernia, tout en espérant qu'il ait raison aussi pour la suite... Les buts se suivent et l'on sent que l'attaquant apprécie. Lui qui avait pesté sur les cartes jaunes " inutiles " prises par les Belges ne peut s'empêcher de réagir à l'exclusion de MoussaDembele... et au fait que AslanKerimov s'en sorte avec un carton jaune. Fin du match. Czernia a vu juste. Content mais pas euphorique, il livre ses conclusions. Il est un peu moins de 23 heures et il quitte le studio. Temps pour lui de se diriger vers la réception où il espère bien revoir d'anciennes connaissances... Erik Lenoir