Westkapelle. Le jour cinq de la préparation commence sous un soleil rayonnant. Enfin. Hier, le noyau A a quasiment été noyé sur le terrain et les joueurs avaient le moral dans les chaussettes. Aujourd'hui, ils sourient en montant sur le terrain fraîchement tondu. C'est ici que le nouveau complexe verra le jour, au printemps 2018 selon les pronostics les plus optimistes. Un centre modèle avec quatre nouveaux terrains, un sauna et des espaces de massage.
...

Westkapelle. Le jour cinq de la préparation commence sous un soleil rayonnant. Enfin. Hier, le noyau A a quasiment été noyé sur le terrain et les joueurs avaient le moral dans les chaussettes. Aujourd'hui, ils sourient en montant sur le terrain fraîchement tondu. C'est ici que le nouveau complexe verra le jour, au printemps 2018 selon les pronostics les plus optimistes. Un centre modèle avec quatre nouveaux terrains, un sauna et des espaces de massage. Pour aller à Westkapelle, un village à l'ombre de Knokke-Heist, il faut rouler entre des champs, sur d'étroites routes. Bientôt, le tronçon de onze kilomètres de l'A11 entre Knokke et Bruges sera achevé et les joueurs seront en un rien de temps dans leur nouveau temple. " D'ici trois à quatre ans ", a récemment précisé le manager général Vincent Mannaert à notre magazine. D'ici là, il faut faire avec le stade Jan Breydel, qui a subi quelques travaux de rafraîchissement. Pas de Michel Preud'homme dans les polders. Il n'est passé que mercredi. Il avait brièvement interrompu ses vacances à Bordeaux pour s'adresser au groupe, formuler les nouveaux objectifs ( " faire au moins aussi bien que la saison passée ") et regarder, de la touche, Philippe Clement diriger le premier entraînement collectif, après deux jours de tests médicaux. La scène se reproduira souvent dans les mois à venir. Preud'homme sera moins présent à l'entraînement et Clement a pris du galon. Il n'est plus T2 mais T1,5 ou quelque chose du genre. La base a été posée ces trois dernières saisons. Les prochains mois, le staff technique peut placer de nouveaux accents. " Nous avons l'avantage d'être déjà qualifiés pour la phase par poules de la Ligue des Champions. " L'année passée, le Club avait dû franchir deux tours pour accéder aux poules de l'Europa League et les vacances avaient été raccourcies d'une semaine. Cette année, les joueurs ont bénéficié de quatre pleines semaines de vacances. " Cela facilite notre préparation. " Preud'homme est reparti à Bordeaux jusqu'au 1er juillet. Le coeur dans la douce France, une oreille et demie à Bruges. " Philippe me fait un briefing tous les soirs et la direction me tient au courant d'éventuels transferts. " Peu de monde à Westkapelle. On compte : 23 ! C'est logique. Il n'y a pas de nouveau joueur à découvrir. Au contraire, le groupe est décimé à l'entame de la saison. Sinan Bolat est retourné au FC Porto, qui veut le relouer, le médian Sander Coopman a prolongé son contrat jusqu'en 2019 mais est loué un an au SV Zulte Waregem, Lennert De Smul est transféré à titre définitif à Courtrai, l'avant letton Valerijs Sabala (21 ans) est loué au FC DAC 1904. Le club de D1 slovaque est son sixième club, après Skonto FC (Lettonie), Anorthosis (Chypre), Baumit Jablonec (Tchéquie), Miedz Legnica (Pologne) et le 1. FK Pribram (Tchéquie), depuis qu'il a signé pour quatre ans à Bruges, en janvier 2014. Il y a de ces transferts sans queue ni tête... Leandro Pereira (24 ans) est parmi ceux-là. Le Brésilien a été transféré l'été dernier de la Sociedade Esportiva Palmeiras, avec lequel il avait marqué six buts en onze matches de mai à août, en Campeonato Brasileiro Série A. Grand (1m90), rapide, fort et doté du sens du but, disait-on. Banana a paraphé un contrat de trois ans - jusqu'en juin 2018 - mais n'a jamais fait forte impression. 17 matches de championnat : zéro but, un assist. 294 minutes de jeu en six matches d'Europa League : zéro but, zéro assist. On parle souvent de flop mais Michel Preud'homme répète qu'il a besoin de temps. Son compatriote Wesley Moraes (19 ans), beaucoup plus jeune et arrivé en janvier de l'AS Trencin, en Slovaquie, a plu. Pereira, qui s'est marié au Brésil pendant l'intersaison, est loué une saison à son ancien club, Palmeiras. L'entraînement est intense et Philippe Clement très présent verbalement. " OK, Ludo " , quand le gardien Ludovic Butelle repousse un envoi de José Izquierdo. Felipe Gedoz n'est pas encore là. Des problèmes de papiers, dit-on, mais son agent signale qu'il intéresse les Brésiliens du Cruzeiro Esporte Clube. Abdoulay Diaby, qui a inscrit le 3-0 du Mali contre le Soudan début juin, ne revient que la semaine prochaine. " Le Club négocie avec le Real Betis ", a confié son manager à quelques journaux espagnols, qui évoquent un montant de sept millions. " Il reste sur une bonne saison mais il veut poursuivre sa progression ", explique Luca Vittorini, qui a eu des contacts avec Galatasaray aussi. " Nous voulons garder tout le monde mais ce n'est pas toujours possible ", a dit Preud'homme. Le Club a le dernier mot pour Gedoz et Diaby mais Thomas Meunier pourra décider de son avenir après l'EURO. Avant de mettre le cap sur l'Hexagone, il a répété qu'il voulait rester à Bruges mais les clubs font la file pour l'arrière droit : Middlesbrough, promu en Premier League, Sassuolo, Torino, Naples et même, d'après L'Equipe, le PSG. Il coûte six millions, stipule une clause de son contrat. " Je ne suis pas cher donc les équipes peuvent faire une bonne affaire ", a confirmé Meunier à Sky Sports Italia. Nouvelle saison, nouveaux maillots. En novembre, les Blauw en Zwart fêtent leurs 125 ans. Deux dates sont imprimées sur les maillots : 1891 et 2016, avec le chiffre romain CXXV. Samedi soir à Knokke, sous les yeux du vétéran anderlechtois Michel Verschueren, le Club montre un autre exemplaire dans la tribune du Stade Olivier : doré, avec le slogan Champions go for zero. Un engagement pour diminuer le nombre de victimes de la route, en collaboration avec l'Institut pour la sécurité routière. Le Royal Knokke FC, champion de Promotion A, donne le coup d'envoi de la campagne de préparation du Club. Avec un mélange de jeunes et de titulaires, le Club dispute une première mi-temps molle. Ensuite, avec onze nouveaux noms, il fait la différence. Terry Osei-Berkoe, un des sept trainees qui sont en stage dans le noyau A cette saison, ouvre la marque et inscrit encore de la tête le 0-3, après un but de Nikola Storm, de retour de location à Zulte Waregem. La première semaine est achevée mais en coulisses, le travail ne cesse jamais. Grâce aux millions de la Ligue des Champions, le Club veut renforcer son noyau. Il a des alternatives aux éventuels départs. Les rumeurs vont bon train. PAR CHRIS TETAERT - PHOTOS BELGAIMAGE" Nous voulons garder tout le monde mais ce n'est pas toujours possible. " MICHEL PREUD'HOMME