Septième la saison passée, Zulte Waregem poursuit sa professionnalisation. Il veut assurer sa place dans le ventre mou le plus vite possible. Francky Dury espère continuer à progresser avec son groupe. Il a effectué une sérieuse cure de rajeunissement mais est parvenu à conserver son buteur sénégalais Mbaye Leye et il a effectué quelques transferts risqués. Il veut donc atteindre le cap des 44 unités dans les plus brefs délais. Selon lui, c'est faire preuve de réalisme. Le constat ne manque pas de pertinence car la concurrence fait rage dans la région.
...

Septième la saison passée, Zulte Waregem poursuit sa professionnalisation. Il veut assurer sa place dans le ventre mou le plus vite possible. Francky Dury espère continuer à progresser avec son groupe. Il a effectué une sérieuse cure de rajeunissement mais est parvenu à conserver son buteur sénégalais Mbaye Leye et il a effectué quelques transferts risqués. Il veut donc atteindre le cap des 44 unités dans les plus brefs délais. Selon lui, c'est faire preuve de réalisme. Le constat ne manque pas de pertinence car la concurrence fait rage dans la région. Le départ du chevronné Geert De Vlieger pourrait avoir des conséquences car le nouveau titulaire dans le but, Sammy Bossut, n'a pas donné l'impression d'être très sûr pendant la préparation. Le gardien de 22 ans ne sent plus le souffle d'un concurrent direct car sa doublure Stijn Van Der Kelen, un international Junior, débarque parmi l'élite. Thierry Coppens est beaucoup trop irrégulier. A droite, Stijn Minne et Bart Van Zundert sont en balance. Minne, opéré de la cheville début mars, a repris l'entraînement pendant la préparation. Il est plus expérimenté, plus calme ballon au pied et il est une garantie de sécurité. Dans l'axe, Karel D'Haene, qui a fortement évolué dans son rôle d'organisateur l'exercice précédent, devrait être soutenu par l'Espagnol David Vázquez González, surnommé Chapi. Une blessure à la cheville l'a contrarié. Droitier, Chapi est rapide, fort de la tête et il tient son adversaire à la culotte. Son alternative, Steve Colpaert, n'a presque plus joué depuis un an mais il a du caractère, possède une bonne passe et une détente phénoménale. Il semble pourtant que Loris Reina, expérimenté, assistera D'Haene. Le défenseur gaucher français a un bon jeu de position et il conserve sa vision du jeu en toutes circonstances. A droite, Bart Buysse doit confirmer les acquis positifs de ces derniers mois. Revenu d'une grave blessure au genou, il aime jouer en profondeur mais doit apprendre à brider son impulsivité. Le capitaine Ludwin Van Nieuwenhuyze évolue au milieu défensif, maintenant Lander Van Steenbrugghe sur le banc. Il regorge d'abattage, il a un puissant tir à distance et s'infiltre aisément. Devant lui, Zulte Waregem choisit deux médians au solide bagage technique, Thomas Matton et Kevin Roelandts, qui ont aussi une bonne vista. Matton n'a pas eu de problème à s'adapter à la D1, il a un large rayon d'action et contient Markus Neumayr en dehors de l'équipe. L'Allemand a une brillante technique de frappe. S'il est le spécialiste des phases arrêtées, il a visiblement besoin d'un temps d'adaptation. Sur les flancs, Tim Matthys (à droite) et Stijn Meert (à gauche) doivent multiplier les rushes et délivrer des passes précises. Meert est particulièrement affûté. Pendant la préparation, il a été l'homme en forme. Franck Berrier, doté d'un bon tir et d'une bonne dernière passe, et Zahir Zerdab, explosif et travailleur, devront prendre patience. L'équipe n'a toujours pas d'avant-centre capable de conserver le ballon pour permettre à ses coéquipiers de monter. Mbaye Leye est d'un naturel mobile, il cherche la profondeur et est très opportuniste. Le Brésilien Leandrinho s'appuie surtout sur sa vitesse et sa technique mais manque de régularité. On espère que Janis Coppin va enfin émerger. Le 4-4-2 pratiqué pendant la préparation n'a pas été performant : durant ses quatre joutes amicales, Zulte Waregem ne s'est guère forgé d'occasions de but et est revenu à son ancien 4-5-1. Dury accorde d'abord sa préférence aux joueurs de la saison passée, qui maîtrisent parfaitement les trajectoires de course et les automatismes. Il a l'intention de presser davantage vers l'avant et de contenir l'adversaire dans son camp. Mais comment cette formation rajeunie réagira-t-elle dans les moins bons moments et qui la prendra en mains, puisque MatthieuVerschuere et Frédéric Dindeleux ne sont plus là ? Le bagage technique s'est amélioré mais cela ne doit pas nuire à la force dans les duels, un atout traditionnel du club. par frédéric vanheule