Au lendemain du match amical contre Lens, mercredi dernier, le staff technique et la direction de l'Excelsior Mouscron ont, comme prévu, procédé à une évaluation de l'effectif, jugé trop pléthorique. Plusieurs joueurs ont été relégués dans le noyau B. Parmi eux, David Crv et Dejan Mitrovic.
...

Au lendemain du match amical contre Lens, mercredi dernier, le staff technique et la direction de l'Excelsior Mouscron ont, comme prévu, procédé à une évaluation de l'effectif, jugé trop pléthorique. Plusieurs joueurs ont été relégués dans le noyau B. Parmi eux, David Crv et Dejan Mitrovic. On pouvait s'y attendre dans le chef du demi défensif limbourgeois. Déjà prié par Hugo Broos, en son temps, de se trouver un autre club, il n'avait pas réussi à se recaser durant l'été et n'a pas trouvé grâce aux yeux de son nouvel entraîneur Lorenzo Staelens à la reprise des entraînements. L'éviction de Dejan Mitrovic est plus étonnante, dans la mesure où l'Excel avait déjà perdu un n°10 avec le départ de Jonathan Blondel et où le Belgo-Serbe était l'un des rares joueurs créatifs de l'effectif. "Malheureusement, la créativité n'arrive qu'au deuxième ou troisième rang lors des évaluations", constate l'intéressé. A-t-il été victime de ses blessures à répétition? "C'est possible, et pourtant j'ai tout fait pour revenir, mais je ne pense pas que ces maux récurrents aient été la raison principale de mon éviction". Une certaine tendance au lymphatisme et des déclarations peu appréciées lui auraient également été reprochées. Dejan Mitrovic a appris la nouvelle avec philosophie. "Pour tout avouer, je m'y attendais. C'est une décision de la direction face à laquelle je dois m'incliner. Je ne précipiterai rien. Après tout, il me reste une année de contrat. J'envisagerai calmement les opportunités qui se présenteront pour me recaser, en Belgique ou ailleurs en Europe. D'ici là, j'entretiendrai ma condition en m'entraînant le plus sérieusement possible avec le noyau B".Geoffrey Claeys, en revanche, a saisi sa chance face à Lens, aux dires mêmes de son entraîneur. "Il m'a agréablement surpris contre les vice champions de France", affirme Lorenzo Staelens. "Il s'est montré volontaire, parfois même un peu trop agressif, et a soigné son jeu de position. Je lui avais demandé de ne pas laisser jouer l'entrejeu lensois et il s'est parfaitement acquitté de sa tâche". Mouscron en gris:l'Excelsior a changé d'équipementier durant l'entre saison. C'est désormais la firme française Baliston qui approvisionnera les Hurlus. En raison d'un petit retard à la livraison, les supporters n'ont pas encore eu l'occasion d'admirer la nouvelle tenue. Celle-ci devrait être dévoilée ce jeudi, lors de la présentation officielle de l'équipe. Si le rouge prédominera toujours pour les matches à domicile, le deuxième jeu de maillot est annoncé en gris et noir. C'est donc sous ces nouvelles couleurs que l'Excel devrait entamer le championnat au Standard, le 9 août. Pas une raison pour faire... grise mine. (D.Devos)