COACH - Niko Kovac

Oui. Nous sommes les seuls à n'être pas habitués à jouer dans des conditions tropicales. Le Brésil est le pays-hôte, le Mexique est un pays latin et les Camerounais ont également l'habitude des fortes chaleurs. Ceci dit, le climat ne peut pas constituer une excuse. Si nous ne prestons pas, ce ne sera pas à cause de la météo.
...

Oui. Nous sommes les seuls à n'être pas habitués à jouer dans des conditions tropicales. Le Brésil est le pays-hôte, le Mexique est un pays latin et les Camerounais ont également l'habitude des fortes chaleurs. Ceci dit, le climat ne peut pas constituer une excuse. Si nous ne prestons pas, ce ne sera pas à cause de la météo. Nous avons fait 2-2 contre la Suisse en mars, lors d'un match à deux visages qui a dévoilé nos points faibles. J'ai donc su ce que je devais travailler. Chacun, attaquants y compris, doit avant tout remplir ses tâches défensives. Jouer de manière compacte et organisée, attaquer et défendre ensemble. Je n'ai pas de modèle spécifique comme entraîneur. J'ai eu la chance d'être dirigé par des coaches de nationalités diverses et d'avoir pu développer une vision plus large du football. J'ai retenu ce qui correspondait à ma philosophie. J'ai aussi tiré des leçons de ce que je n'aimais pas quand je jouais. L'âge d'un footballeur ne compte pas. La seule question, c'est : mérite- t-il une place au sein de notre équipe nationale ? Mon noyau est composé de joueurs dont je pense qu'ils peuvent être utiles. Chaque poste est doublé, en plus. Je suis donc sûr que nous pouvons signer un résultat positif, à condition d'élever encore un peu le niveau de notre jeu. Ces dernières semaines, avec mes cinq adjoints, parmi lesquels mon frère Robert Kovac, nous y avons travaillé d'arrache-pied. Nous connaissons les qualités des Brésiliens et pour les deux autres matches de poule, je compte sur les rapports de mes deux scouts, Mario Cvitanovic et Andrej Panadic. Je n'aime pas fixer d'objectif précis avant un tournoi mais je suis convaincu que nous sommes capables de profiter de ces matches. En plus, la majorité de ces joueurs sera encore disponible à l'EURO 2016.Bon à savoir? Luka Modric est né à Zadar mais a passé une partie de son enfance sur l' île d'Iz en raison de la guerre des Balkans. ? Militaire durant les combats pour l'indépendance de la Croatie, son père, Stipe, a patiemment économisé de quoi lui offrir ses premiers équipements sportifs. ? Il a trois enfants. ? Tous les joueurs du Real Madrid l'apprécient et affirment que le " Cruijff des Balkans est un chic type. " ? La presse people ne le quitte pas du regard. Des photos prises dans un night club de Los Angeles ont fait sensation. Entre deux entraînements d'un stage d'été, on le voit cigarette au bec et entouré de belles de nuit. Sa femme, Vanja, aura apprécié le spectacle à sa juste valeur. ? En 2012, les internautes de Marca ont qualifié son transfert de Tottenham de la façon suivante : " C'est une erreur de casting. " Il a pris sa revanche. ? Gareth Bale est un de ses meilleurs amis au Real Madrid. Gareth et Luka ont joué ensemble à Tottenham. Bale affirme régulièrement que Modric l'a beaucoup aidé à s'adapter au jeu du Real. ? Chelsea et Manchester United ont vainement tenté de le faire revenir en Angleterre en début 2013-14. Carlo Ancelotti a balayé cette rumeur et Modric entend terminer sa carrière à Madrid. ? Modric parle souvent d'Ancelotti mais il n'oublie pas non plus de rendre hommage au T2 qui lui offre les richesses de son vécu : Zinédine Zidane. ? Il adore passer ses vacances dans la maison qu'il possède pas loin de Zadar et de la mer Adriatique. " L'âge d'un joueur ne compte pas. La seule question, c'est : mérite-t-il une place en équipe nationale ? "