Tes jeux vidéo préférés ?

Je joue au tennis, au baseball et à la boxe à la Wii avec ma copine. C'est toujours moi qui gagne ! (il rit) J'affronte souvent Cheikhou Kouyaté et Ablaye Seck à FIFA 2011 , avec Chelsea. Mais là, ils sont bien meilleurs que moi !
...

Je joue au tennis, au baseball et à la boxe à la Wii avec ma copine. C'est toujours moi qui gagne ! (il rit) J'affronte souvent Cheikhou Kouyaté et Ablaye Seck à FIFA 2011 , avec Chelsea. Mais là, ils sont bien meilleurs que moi ! C'était en octobre 2009. J'avais joué un bon match à Timisoara en Europa League avec Anderlecht. J'ai gardé quelques articles à la maison. L'amour de Dieu. C'est un chant religieux qui éveille en moi une émotion très forte. Le dimanche, quand je ne dois pas m'entraîner ou jouer de match, je me rends à la messe. C'était il y a six mois, ma copine et moi étions sortis au Carré. Je ne me souviens plus du titre. Ma copine adore danser sur Rihanna et Lil Wayne. Une photo de moi sous les couleurs d'OHL en train d'accomplir une action avec le ballon. X-Factor. (Sa copine intervient) Euh non, Secret Story ! Pas moyen de zapper ! Pourtant, ce programme n'a rien d'instructif ! Vers 17 h, je m'installe devant les jeux de France 3 : Des chiffres et des lettres, Questions pour un champion,... Je regarde aussi les matches de foot sur Canal+Romelu Lukaku. C'est celui qu'OHL m'a attribué. Mais cela tombe bien car je suis né le 25 novembre ! Je suis en Belgique depuis deux ans et demi et je n'ai jamais mis les pieds au cinéma ! Je suis plutôt attiré par les balades et le shopping. Je ne supporte plus les questions sur mes parents. J'ai perdu ma mère dix jours après être arrivé en Belgique. Huit mois plus tard, c'était au tour de mon père. Quand je suis arrivé à Anderlecht, on m'a tout de suite appelé Khalilou Fadiga. Paranormal activity. Des esprits s'emparent de personnes qui commencent à s'entretuer. Quelle horreur ! Les larmes du soleil, avec Bruce Willis. Le Nigeria est plongé en pleine guerre civile. Des Américains viennent récupérer leurs compatriotes. Un médecin, joué par Monica Belluci, les convainc d'aider des habitants locaux. Mais ils sont poursuivis par des rebelles. C'est un film triste, à l'ambiance lourde. PAR SIMON BARZYCZAK