Mercredi dernier, le conseil d'administration a convoqué une réunion de crise au terme de laquelle FrancisDecourrière, le président du club qui souhaitait se retirer, et le coach AntoineKombouaré ont été maintenus dans leurs fonctions. Ces décisions étaient attendues dans la mesure où personne ne voulait endosser la responsabilité de la mauvaise gestion d'un président qui, en juin dernier, a prolongé jusqu'en 2013 le contrat du coach.
...

Mercredi dernier, le conseil d'administration a convoqué une réunion de crise au terme de laquelle FrancisDecourrière, le président du club qui souhaitait se retirer, et le coach AntoineKombouaré ont été maintenus dans leurs fonctions. Ces décisions étaient attendues dans la mesure où personne ne voulait endosser la responsabilité de la mauvaise gestion d'un président qui, en juin dernier, a prolongé jusqu'en 2013 le contrat du coach. Depuis son arrivée à Valenciennes en 2005, Kombouaré a réalisé du bon travail. Comment expliquer alors que le club, qui a tenu Lyon en échec samedi dernier, n'a plus gagné depuis le 23 août (3-1 contre Lorient). La raison la plus souvent évoquée est le départ de SteveSavidan à Caen. Pendant que l'attaquant forçait les portes de l'équipe de France, son remplaçant, LuigiPieroni, s'installait toujours plus fixement sur le banc (comme contre Lyon). " Sur cette affaire, Kombouaré s'est vraiment troué ", explique un membre du CA avant la réunion du 26 novembre. " Pensez que pour le même prix, il aurait pu prendre André-PierreGignac, qui cartonne avec Toulouse. Mais Antoine l'a trouvé moins complet que Pieroni. C'est facile de prétendre cela après coup mais on ne pouvait quand même pas s'attendre à mieux de la part d'un joueur restant sur plusieurs échecs consécutifs en France et qui a aussi loupé son retour au pays. En plus, ce n'est pas un leader. " Si côté condition physique, il n'y a rien à redire, il faut constater qu'il n'ya pas de vie dans ce groupe. Dans cette optique aussi, les départs des défenseurs EricChelle et AbdeslamOuaddou ont coûté cher : avec Savidan, ils constituaient le trio qui menait le bateau à l'abordage. Par le passé, Valenciennes ne s'exportait pas bien non plus mais au moins, à domicile, il enchantait son public. Cette saison, ça n'a été le cas que pendant vingt minutes contre Sochaux, le 22 novembre (2-2). En défense aussi, la cellule recrutement n'a pas eu le nez fin. Elle a enrôlé des joueurs ne possédant pas le caractère trempé de leurs prédécesseurs. Ainsi, JacquesAbardonado, qui a permis à Sochaux d'ouvrir la marque suite à une mauvaise passe en retrait, a refusé de remonter au jeu en seconde période. Et Pancho n'en est pas à sa première grosse floche de la saison. Les autres arrières n'assurent pas plus. Quant au milieu, JonathanLacourt, il rouspète tout le temps et prend des cartons jaunes à la pelle quand il ne se fait pas exclure. KARIM BENZEMA, l'attaquant de Lyon qui souffre d'une lésion du muscle droit antérieur de la cuisse droite, n'a pas joué contre Valenciennes. Son coach espère le récupérer pour le match de Ligue des Champions contre le Bayern, le 10/12. Saison finie en revanche pour le défenseur, AnthonyReveillère (rupture du ligament croisé du genou gauche). JUNINHO, le médian de Lyon, a écopé de deux matches de suspension suite à son exclusion au PSG. Le Brésilien était lui aussi absent contre Valenciennes. PAULO ANDRÉ (25 ans), le défenseur central du Mans, a prolongé jusqu'en 2011. LOÏC RÉMY, le meilleur buteur de l'OGC Nice (6 buts), aurait dû effectuer son retour à la compétition après une blessure à la cheville encourue début novembre. LORIENT : Ulrich Le Pen (milieu, douleur au pied droit) et Christophe Jallet (milieu, ischio-jambiers) et Marc Boutruche (défenseur, déchirure au mollet) étaient indisponibles contre Lille. FLAVIO ROMA, le gardien de Monaco, a été victime d'une lésion musculaire au quadriceps droit. En principe, c'est le cousin de Lilian Thuram, Yohann Thuram- Ulien qui sera titulaire ce week-end contre Sochaux. OLIVIER THOMERT, le médian gauche de Rennes, souffre d'une fissure de la tête du péroné. Durée prévue de la revalidation : deux mois. EDEN HAZARD, le médian de Lille, est monté au jeu à la 72e, Kevin Mirallas, l'avant de Saint-Etienne, à la 64e et Roland Lamah, l'avant du Mans, à la 82e. NICOLAS RIBAUDO