Everton a lutté pour une place européenne jusqu'à la fin de la défunte saison. Certes, le spectacle ne valait pas le coup d'oeil. Le club s'appuyait essentiellement sur l'engagement, l'éclosion de Wayne Rooney et le savoir-faire de Joseph Yobo et Tomas Gravesen. L'équipe de Tomasz Radzinski était très difficile à contrer. Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Cette fois, Everton semble devoir se battre contre la relégation. ...

Everton a lutté pour une place européenne jusqu'à la fin de la défunte saison. Certes, le spectacle ne valait pas le coup d'oeil. Le club s'appuyait essentiellement sur l'engagement, l'éclosion de Wayne Rooney et le savoir-faire de Joseph Yobo et Tomas Gravesen. L'équipe de Tomasz Radzinski était très difficile à contrer. Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Cette fois, Everton semble devoir se battre contre la relégation. Les premiers symptômes sont apparus en fin de saison : Everton n'a gagné qu'un de ses cinq derniers matches, ratant l'UEFA lors de la dernière journée. Cette tendance se poursuit. Les blessures s'accumulent, certains titulaires sont en méforme, le club a raté ses transferts et le manager se dispute souvent avec ses joueurs. Le dernier incident en date implique Rooney. Alors que l'équipe préparait un match crucial contre Bolton, il est parti pour la journée à Madrid, afin de réaliser des prises de vues publicitaires. Moyes ne l'a pas trouvé frais contre Bolton et l'a retiré après 54 minutes, ce que l'international n'a pas digéré. Avant, il avait eu des problèmes avec Duncan Ferguson et le syndicat des joueurs avait dû intervenir pour arrondir les angles. Autre problème, les projets de stade, qui tombent à l'eau. Le club n'a pas les moyens de construire lui-même une alternative à Goodison Park. Il pourrait partager les infrastructures de Liverpool. Toutefois, le Liverpool Echo a appris que les clubs n'avaient pas trouvé d'accord après deux entretiens. Les pouvoirs publics ne veulent pas bâtir de stade, obligeant les clubs à trouver eux-mêmes les fonds nécessaires. Les Reds ont des plans concrets pour Stanley Park, avec une capacité de 60.000 places, tout près d'Anfield Road et de Goodison. Ils sont donc plus avancés. (P. T'Kint) CARLING CUP. Elimination de Liverpool, battu 2-3 à domicile par Bolton, de Man. United, dont l'équipe réserve a perdu 2-0 à West Brom, et de Portsmouth, dont le bus a été accidenté avant le derby contre Southampton, où il a été défait 2-0. MANCHESTER UNITED renouvelle son sponsoring avec Vodafone. United perçoit 50 millions d'euros pour quatre saisons. Sir Alex Ferguson a subi des soins cliniques pendant deux heures, à cause de problèmes cardiaques. CHELSEA a annoncé qu'il ne procéderait pas à des transferts hivernaux. BOSKOBALABAN et Aston Villa se séparent. Le Croate y est arrivé en 2001 pour neuf millions d'euros mais depuis, il n'a joué que huit fois, comme remplaçant. BUTEURS : 1. Shearer (Newcastle) 14 buts ; 2. Van Nistelrooij (Man. United) 12 ; 3. Henry (Arsenal) 10 ; 4. Owen (Liverpool), Anelka (Man. City) 8. P. T'Kint