J anCeulemans a bien dû le constater : dans l'entrejeu, rien n'a marché. DuglasCalice, BartWillemsen, SammyVandenbossche et ZdenekSvoboda auraient dû, tous les quatre, apporter leur créativité à ce secteur. Aucun n'y est parvenu. Calice, un Brésilien transféré de Majorque via Moscou, manquait de condition. Svoboda, un Tchèque du Sparta Prague qui était, aux ...

J anCeulemans a bien dû le constater : dans l'entrejeu, rien n'a marché. DuglasCalice, BartWillemsen, SammyVandenbossche et ZdenekSvoboda auraient dû, tous les quatre, apporter leur créativité à ce secteur. Aucun n'y est parvenu. Calice, un Brésilien transféré de Majorque via Moscou, manquait de condition. Svoboda, un Tchèque du Sparta Prague qui était, aux dires de Ceulemans, un des quatre meilleurs footballeurs de Belgique, poursuit toujours sa revalidation. Willemsen, qui avait éclaté dans l'entrejeu la saison passée, a été opéré d'une déviation innée de la hanche et a pratiquement été hors de combat toute la saison. Vandenbossche, que convoitait Ceulemans et qui est le transfert le plus coûteux de Westerlo, n'était pas mentalement prêt à jouer un rôle significatif. A quelques exceptions près, les joueurs qui auraient pu réaliser l'un ou l'autre exploit sont restés des souris grises, faute d'un quelconque schéma. SidneyLammens, qui a été le joueur le plus méritant de Westerlo dans un passé récent, a dû se chercher un autre employeur. BartDeelkens, jadis étiqueté futur numéro un belge, a perdu sa place dans le but, au profit de JonathanBourdon. D'autres ont été accablés par les blessures : StijnVlaeminck a été opéré des adducteurs, BjornDeConinck a été dans un état critique, suite à une infection virale qui s'est étendue à la région cardiaque. Ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d'autres. Les attaquants ont payé le manque d'approvisionnement. Au début de la saison, ToniBrogno piaffait d'impatience. Il voulait faire oublier sa débâcle à Sedan mais à Westerlo, il n'a guère pu redresser sa carrière. Le départ de VedranPelic en cours de championnat et son remplacement par DavidPaas n'ont rien apporté. A mi-parcours, Westerlo a décidé de prendre de l'avance sur les transferts de la saison suivante. A partir du second tour, il a joué avec plus d'assurance, grâce à TosinDosunmu et à KnutHaraldsen. Toni Brogno, qui s'était retrouvé sur le banc, en a été repêché pour évoluer derrière les attaquants. Westerlo a affiché son opportunisme en enrôlant Culek et Hoefkens, qui avaient fui un Lommel en faillite. Le sort de celui-ci a d'ailleurs pratiquement assuré le maintien de Westerlo. Qui s'en chargera la saison prochaine ?n