Avec neuf entraînements et deux matches amicaux au programme, Yves Vanderhaeghe était satisfait de sa première semaine d'entraînement. L'ex-international flandrien a entamé la préparation avec un groupe de 24 joueurs, Vladimir Kovacevic et Mohammad Naderi étant arrivés un jour plus tard.
...

Avec neuf entraînements et deux matches amicaux au programme, Yves Vanderhaeghe était satisfait de sa première semaine d'entraînement. L'ex-international flandrien a entamé la préparation avec un groupe de 24 joueurs, Vladimir Kovacevic et Mohammad Naderi étant arrivés un jour plus tard. " Tout s'est très bien passé car personne n'est sorti blessé du travail de fond. J'ai constaté beaucoup d'assiduité et d'engagement au sein du groupe. Les jeunes n'ont pas dénoté et notre nouveau défenseur gaucher Nihad Mujakic a confirmé ce que j'avais vu sur les vidéos de notre programme de scouting : il a une bonne condition physique et est difficile à passer. Il nous apportera beaucoup dans les duels, c'est un renfort. " Seul Imoh Ezekiel n'était pas encore là et Vanderhaeghe le regrette. " Il y a eu un petit malentendu avec le club au sujet des billets d'avion ", dit l'entraîneur. " C'est dommage car il va débuter avec 85 km de moins que les autres dans les jambes. Et ce n'est pas quelque chose qu'on rattrape facilement. D'autant qu'après le départ de Felipe Avenatti - qui avait joué un rôle déterminant dans notre résurrection - je n'ai plus beaucoup d'options en pointe, à moins d'aligner Pelé Mboyo à ce poste. " Il n'a jamais été question de conserver le pivot uruguayen loué par le FC Bologne et auteur de 15 buts en 29 matches. " Notre objectif était de le relancer après ses problèmes cardiaques. Il me semble logique qu'il vise plus haut ", dit Vanderhaeghe. " Courtrai n'a pas les moyens de mettre directement quelques millions sur la table pour le remplacer. On m'a donc demandé d'être patient et je le suis. Je sais que ça risque de durer encore un certain temps. " Outre un grand gabarit en pointe, l'entraîneur espère encore voir arriver un ailier. " Car il a été suffisamment prouvé que ça rapportait des points ", dit Vanderhaeghe, revenu à Courtrai en novembre 2018. " Je veux faire vibrer le public en produisant du beau football et en obtenant de bons résultats. Nous devons retrouver rapidement notre élan des derniers mois car ça nous a permis de confirmer notre réputation d'équipe difficile à battre à domicile. Courtrai fait parler de lui et c'est motivant. Nous voulons inscrire beaucoup de buts, amuser les gens et remporter le plus de matches possible. " Avec ou sans le chouchou du public Teddy Chevalier (32 ans, sous contrat jusqu'en 2021), qui intéresse Valenciennes ? " Il m'a dit qu'il était très heureux à Courtrai ", dit l'entraîneur. " Mais quand on négocie, il faut d'abord passer par le club, pas par le joueur. On lui a proposé un contrat de trois ans comme joueur et autant comme entraîneur des jeunes. Mais que nous propose-t-on côté français ? Teddy a de bonnes statistiques, même si sa dernière saison a été moins bonne. Pour nous, un joueur de ce calibre vaut au moins 500.000 euros. Il faudra que Valenciennes fasse une proposition honnête. "