Courtrai est la bonne surprise du top 6 actuel et Thomas Buffel (Genk) estime que cette équipe possède les qualités requises pour faire bonne figure lors des play-offs I. " Quand tout le monde est en forme, c'est une très bonne équipe ", dit-il. " Il y a de la puissance à l'arrière, un entrejeu composé de joueurs intelligents qui perdent peu de ballons et d'éléments capables de jouer entre les lignes. Devant, enfin, deux attaquants efficaces : un rapide et un pivot. C'est donc une équipe très équilibrée. "
...

Courtrai est la bonne surprise du top 6 actuel et Thomas Buffel (Genk) estime que cette équipe possède les qualités requises pour faire bonne figure lors des play-offs I. " Quand tout le monde est en forme, c'est une très bonne équipe ", dit-il. " Il y a de la puissance à l'arrière, un entrejeu composé de joueurs intelligents qui perdent peu de ballons et d'éléments capables de jouer entre les lignes. Devant, enfin, deux attaquants efficaces : un rapide et un pivot. C'est donc une équipe très équilibrée. " " Elle a pris un départ difficile mais Yves Vanderhaeghe a su la remettre sur les rails ", poursuit l'ancien international. " Il a entamé sa carrière en tant que T2 de Hein Vanhaezebrouck et a probablement beaucoup appris à son contact mais il avait sans doute déjà imposé sa griffe à l'époque et il poursuit le travail en restant proche du groupe. Il ne se place pas au-dessus de la mêlée, il effectue des choix corrects et il les justifie. Dès lors, tout le monde est derrière lui. C'est une plus-value, je pense. Bien entendu, c'est aussi un gagneur. Samedi, il m'a insulté quelques fois mais après le match, c'était fini et il m'a même envoyé un SMS. C'est tout lui, ça : un gagneur mais un gars humble. Je pense que c'est un bon leader. Courtrai peut se qualifier de justesse pour les play-offs I ou manquer l'objectif d'un cheveu. Il peut faire la différence à domicile, l'expérience et la forme des joueurs seront déterminantes car le noyau n'est pas très large. " " Ce sera difficile ", pense Elimane Coulibaly qui, l'été dernier, a quitté Courtrai pour Ostende. " Il faudra veiller à rester devant le Standard et Charleroi, voire devant Ostende. Les bonnes prestations de Courtrai ne me surprennent cependant pas car, à part Marusic et Poulain, c'est la même équipe que la saison dernière et ces gars se connaissent par coeur. De Smet est, selon moi, un des meilleurs joueurs du championnat, Santini est un attaquant sous-estimé et Chevalier est imprévisible, très dangereux si on lui laisse de l'espace. L'an dernier, nous avions manqué les play-offs I parce que nous avions perdu trop de points face aux petites équipes : défaite à domicile face à Mons, zéro sur six face au Lierse et Malines. Aujourd'hui, les joueurs qui sont restés sont plus expérimentés. Ce qui me surprend, c'est qu'Yves Vanderhaeghe se débrouille aussi bien pour sa première saison en tant que T1. Je pense qu'il n'est pas évident de devoir diriger un groupe dont on n'était jusqu'alors que l'entraîneur adjoint. Au début, il y a eu beaucoup de blessés mais Yves a toujours été très important pour le groupe, notamment parce qu'il savait remotiver les joueurs écartés. Il l'a fait avec moi aussi et ce sont des choses qu'on n'oublie pas. Je pense qu'aujourd'hui, il le fait avec tout le monde. Il a joué au plus haut niveau et il est calme mais si on dépasse les bornes, il peut se fâcher. Je sais de quoi je parle (il rit). " Stefaan Tanghe, ex-joueur et ex-recruteur de Courtrai, suit aujourd'hui le championnat de Belgique pour le compte d'Utrecht et est tombé sous le charme de l'équipe de sa ville. " Son jeu est très collectif et très attractif ", dit-il. " Il y a toujours du spectacle alors que de nombreuses équipes de D1 jouent latéralement ou en retrait. A Courtrai, on joue en profondeur et assez vite. Le système de jeu est un peu le même qu'avec Hein mais Yves a su remettre en selle des joueurs qui ne jouaient plus avec Vanhaezebrouck. " Tanghe a eu Vanderhaeghe pour équipier à Mouscron et les deux hommes sont toujours restés en contact. " Yves est resté le même que lorsqu'il était joueur. On dit de lui que c'est un brave gars, un type calme. C'est vrai en dehors du terrain mais sur celui-ci, c'est un gagneur. Je pense qu'il parvient à transmettre cette mentalité à ses joueurs de façon plus naturelle que de nombreux entraîneurs. C'est agréable d'avoir un entraîneur pareil. En ce qui concerne les entraînements et les préparations de match, je crois qu'on peut le comparer à Hugo Broos : peu de bla bla car le football n'est pas une science, mais de la joie de jouer, des mots justes, beaucoup de liberté aux joueurs et des interventions ponctuelles. Je crois que c'est ça qui fait son succès. Yves est un Flandrien humble, ce n'est pas du tout un fanfaron. " " Il ne sera pas facile d'atteindre les play-offs I ", dit StijnDeSmet, qui en est à sa deuxième saison à Courtrai. " Mais si nous sommes encore dans le Top 6 au Nouvel An et que tout le monde reste, nous avons une chance car il nous restera neuf matches, dont plusieurs face à des équipes de la deuxième moitié du tableau. Je pense qu'Anderlecht, le Club Bruges et Lokeren disputeront les play-offs I. Restent La Gantoise, Genk et le Standard. Ces deux derniers sont assez irréguliers et nous pourrions peut-être lutter avec un des deux. " Courtrai est-il plus fort que la saison dernière ? " Plus fort, peut-être pas mais l'équipe est mieux équilibrée. " La saison dernière, après l'arrivée de Coulibaly, Courtrai a souvent joué avec deux tours à l'avant : Santini et Coulibaly. Aujourd'hui, il rejoue comme avant en comptant sur la vitesse et la profondeur amenées par Chevalier en pointe et Marusic sur la droite. Pour Chevalier, c'est le système de jeu idéal. " Il aime s'engouffrer dans les espaces dans le dos de la défense et nous avons plusieurs joueurs capables de lui donner de bons ballons ", dit De Smet. " Ces derniers temps, il est en toute grande forme et il a fait la différence mais nous ne devons pas oublier l'importance de Pavlovic et De Mets. On ne parle pas beaucoup d'eux mais ils jouent un rôle crucial dans l'équilibre de l'équipe. Ce sont nos moteurs, nos bases. " Qu'est-ce que Vanderhaeghe a apporté à cette équipe ? " Il a longtemps travaillé avec Vanhaezebrouck. Sur le plan tactique, il poursuit dans la même voie et a su transmettre cela aux nouveaux. Tant les joueurs que le staff technique font du bon boulot et ça marche entre nous. Nous formons un groupe et cela se ressent sur le terrain. Le mérite en revient surtout à l'entraîneur, il semble faire les bons choix. "PAR CHRISTIAN VANDENABEELE" Vanderhaeghe a su remettre en selle des joueurs snobés par Vanhaezebrouck. " Stefaan Tanghe, ex-joueur de Courtrai