Après le départ de Terem Moffi pour huit millions d'euros à Lorient, Yves Vanderhaeghe a tâtonné pour remanier son attaque. Contre Eupen, il a offert sa chance à Pape Gueye, arrivé comme Moffi en janvier dernier. L'entraîneur espérait compter sur lui comme alternative à Moffi, mais le Sénégalais de 21 ans avait si mal joué ...

Après le départ de Terem Moffi pour huit millions d'euros à Lorient, Yves Vanderhaeghe a tâtonné pour remanier son attaque. Contre Eupen, il a offert sa chance à Pape Gueye, arrivé comme Moffi en janvier dernier. L'entraîneur espérait compter sur lui comme alternative à Moffi, mais le Sénégalais de 21 ans avait si mal joué qu'il l'avait délivré de ses souffrances en le laissant au vestiaire à la mi-temps. Gueye était malade, a-t-il ensuite déclaré, et il s'est attelé au travail afin de recevoir une nouvelle chance. Il l'a obtenue dans le derby contre Zulte Waregem. Cette fois, il a si bien joué que le coach courtraisien a décidé de l'aligner encore à domicile, contre le Beerschot. Le puissant Sénégalais s'est à nouveau distingué dans ce match spectaculaire, avec un but, un assist et quelques actions rondement menées. Vanderhaeghe cherchait depuis longtemps un avant costaud, capable de faire bon usage des passes venues du flanc droit et des pieds de Gilles Dewaele, ou de la gauche, via Kristof D'Haene et maintenant Eric Ocansey. Avant la résurrection de Gueye, Courtrai n'exploitait pas assez leurs centres dans le rectangle, par manque de gabarit. Un autre attaquant a débuté à Zulte Waregem: Muhammed Badamosi, un Gambien de 21 ans arrivé au club quelques jours plus tôt. Il a montré d'emblée quelques belles choses, mais une déchirure aux adducteurs le cloue à l'infirmerie pour un mois. Durant le match amical de milieu de semaine contre Waasland-Beveren, l'attaquant serbe Jovan Stojanovic s'est à nouveau fait remarquer. Cette saison, Vanderhaeghe ne lui a encore accordé que six courtes entrées au jeu.