Les Canaris peuvent enfin chanter. Après une première moitié de saison pendant laquelle ils n'ont pas eu beaucoup de bonnes graines, cela va mieux. Ils se sont qualifiés pour les 16es de finale de la Coupe de France en prenant la mesure de Guingamp (1-0).
...

Les Canaris peuvent enfin chanter. Après une première moitié de saison pendant laquelle ils n'ont pas eu beaucoup de bonnes graines, cela va mieux. Ils se sont qualifiés pour les 16es de finale de la Coupe de France en prenant la mesure de Guingamp (1-0). Il y avait eu pas mal de tensions dans le groupe avant le match. Et le nouveau gardien de but, Fabien Barthez (35 ans) avait exprimé son désaccord à l'entraînement, regagnant le vestiaire avant ses équipiers car il avait assez d'être canardé et de ne pas roder d'automatismes avec la défense appelée à jouer contre Guingamp. Etait-ce un gros coup de gueule, une façon de réveiller tout le monde avant ses débuts sous son nouveau maillot ou une façon de marquer son territoire. Il était plus cool après la rencontre : " Une chose est sûre, ce soir j'ai pris énormément de plaisir mais le meilleur moment ce fut tout de même le coup de sifflet final. Le principal dans tout cela était de se qualifier. On n'a rien lâché. Je ne vous cacherai pas que les dix premières minutes ont été très difficiles. J'avais tout de même la pression mais c'est normal. Je pense qu'il me faudra encore trois ou quatre matches avant de retrouver toutes mes sensations. Maintenant, nous devons tous oublier cette rencontre et penser aux autres moments très importants qui nous attendent en championnat ". Le ton avait changé et s'explique par la roue qui tourne et le succès populaire de la Coupe de France. Tous les stades étaient généreusement garnis. Malgré tout, on peut se demander ce que Barthez est venu faite dans ce coupe-gorge. Son choix n'est pas financier car comme il le souligne : " Tout le monde sait que les vainqueurs de la Coupe du Monde 98 sont blindés. Si j'avais eu besoin d'argent, je serais parti au Qatar. Ce n'est pas Laurent Blanc qui m'a dit de foncer à Nantes, c'est Elie Baup. Et je n'étais pas du tout déprimé, comme certains l'ont cru. Je ne viens pas ici pour faire autre chose que mon métier, celui de joueur ". L'amour du jeu a fait la différence, guidé ses pas vers la Beaujoire. Sur cette lancée, il ne cache pas que ses pensées et ses ambitions vont encore à l'équipe de France : " C'est presque charnel comme objectif. " Est-ce que Grégory Coupet, le gardien de Lyon, apprécie ce retour ? Pas sûr du tout. Il est pour le moment le meilleur gardien de L1. Si le divin chauve ne revenait pas parmi les Bleus, le Lyonnais aurait bel et bien vaincu un de ses vieux démons. NANCY : Monsef Zerka s'est blessé samedi face à Lens en Coupe de France. Il souffre d'une fracture tibia/péroné et son indisponibilité pourrait être de l'ordre de six mois. AUXERRE : Luigi Pieroni devait signer le week-end passé à Toulouse et l'AJA touchera deux millions d'euros. Matt Moussilou de Nice devrait le remplacer. EGUTU OLSISEH : le milieu de terrain nigérian des Queen's Park Rangers, et ex-la Louvière, va passer un essai à Montpellier. Formé à Nancy, il a peu joué en Angleterre depuis le début de la saison. NICE veut recruter Marc-Antoine Fortune, l'attaquant d'Utrecht. Il est aussi convoité par Lille, Rouen et Brest. MARSEILLE : l'éventuelle venue de Lilian Thuram n'était qu'une rumeur clairement démentie par le joueur : " Qui a dit que j'allais à l'OM ? J'ai d'abord cru à une blague, comme lorsqu'on a annoncé que je voulais reprendre le PSG. Je ne sais pas qui a inventé cette histoire. Je n'ai eu aucun contact avec les dirigeants marseillais. Je suis très bien où je suis, à Barcelone ". LYON a engagé le défenseur de Sedan Nadir Belhadji (indemnité comprise entre 3 et 5 millions d'euros) : Jean-Michel Aulas préparerait ainsi le départ en fin de saison d' Eric Abidal ou de Florent Malouda. ARUNA DINDANE a marqué un but lors du très beau match de Coupe de France Nancy-Lens (3-3, 8-9 lors des tirs au but). MARCELO GALLARDO a signé un contrat de deux années et demie au PSG. TOULOUSE : l'AS Rome s'intéresse à son arrière gauche, Jérémy Mathieu (23 ans). P. BILIC