Changer de gardien peu avant le match de l'année, Angleterre-Croatie, s'apparentait à un pari. Paul Robinson avait commis quelques gaffes durant la campagne d'éliminatoires. En Croatie, il avait même shooté à côté du ballon, ce qui avait permis aux Slaves de mener 2-0. Le sélectionneur Steve McClaren estimait donc ne pas prendre un risque trop important en optant pour Scott Carson. Maints observateurs partageaient son avis.
...

Changer de gardien peu avant le match de l'année, Angleterre-Croatie, s'apparentait à un pari. Paul Robinson avait commis quelques gaffes durant la campagne d'éliminatoires. En Croatie, il avait même shooté à côté du ballon, ce qui avait permis aux Slaves de mener 2-0. Le sélectionneur Steve McClaren estimait donc ne pas prendre un risque trop important en optant pour Scott Carson. Maints observateurs partageaient son avis. Mais cela n'a pas réussi aux Anglais : Carson a gaffé sur son premier ballon, un envoi banal. L'Angleterre était menée 0-1 dans un match qui allait s'achever sur le score de 2-3. Pas d'Euro ni de McClaren le lendemain. L'entraîneur a été limogé et accablé de reproches alors que la presse anglaise avançait le nom de José Mourinho comme successeur possible. Carson, lui était rongé par la culpabilité après son premier match à enjeu - il avait effectué ses grands débuts quelques jours auparavant contre l'Autriche. La carrière de Carson, âgé de 22 ans, connaît des hauts et des bas. Le portier a été remarqué par un membre de l'école de jeunes de Leeds, où il est devenu la doublure d'un certain Paul Robinson à partir de 2003. En janvier 2005, Carson a été le premier Anglais à signer au Liverpool de Rafael Benítez. C'était étonnant car en deux saisons, Carson avait royalement disputé trois matches pour Leeds. Quand Robinson a rejoint Tottenham, il y est devenu le numéro deux derrière Neil Sullivan. Benitez considérait Carson comme la doublure idéale de Pepe Reina. Carson a coûté 1,5 million d'euros. Il a signé pour quatre ans et demi aux Reds mais il n'a jamais vraiment éclos. En mars 2006, Carson a été titularisé une fois avant de rejoindre Sheffield Wednesday, pour y acquérir du rythme. Il y est retourné en juillet, signant jusqu'en 2011. L'encre était à peine sèche qu'il était loué à Charlton, avec lequel il a été rétrogradé. Il avait cependant fait une telle impression qu'il a été sélectionné en équipe nationale, comme numéro deux. L'été dernier, il est retourné à Liverpool, qui l'a loué à Aston Villa en août. Liverpool a fait savoir que Carson pouvait y rester... JOSÉ MOURINHO a annoncé que le poste de sélectionneur de l'Angleterre ne l'intéressait pas. Fabio Capello, limogé par le Real en fin de saison dernière, estime lui-même avoir l'âge (61 ans) et l'expérience requise. Steve Coppell (Reading) est également candidat mais est toujours sous contrat. Sam Allardyce (Newcastle), Alan Curbishley (West Ham) et Martin O'Neill (Aston Villa), lequel avait été tâté avant que SteveMcClaren ne soit choisi, ont décliné, étant liés contractuellement. STEVE BRUCE a trouvé un accord. L'entraîneur quitte Birmingham pour Wigan. Au début, les négociations achoppaient sur les droits d'image, soit une somme de 300.000 euros. Birmingham, qui exige une indemnité de 4,5 millions de Wigan, a embauché EricBlack à titre intérimaire. Marcello Lippi a refusé l'emploi : " Je repousse toutes les propositions venant d'Angleterre ". JOHN O'SHEA (26 ans) rempile à Manchester United jusqu'en 2012. MICHAEL BALLACK (31 ans), sur la touche depuis le mois d'avril, à cause d'une blessure à la cheville qui lui a valu deux opérations, a repris les entraînements collectifs. LIVERPOOL. Tensions entre les propriétaires américains et Rafael Benítez. Le manager affirme que les propriétaires font obstacle à ses projets de transferts. Les Américains trouvent que l'entraîneur devrait gagner avec les joueurs mis à sa disposition. ANTON FERDINAND a été acquitté de l'accusation de coups et blessures volontaires. L'arrière n'a jamais nié avoir porté des coups mais a toujours affirmé avoir agi pour se défendre. MARK HUGHES (44 ans) reste lié à Blackburn jusqu'en 2010. PETER T'KINT