En 2004, Monaco a disputé la finale de la LC et, pour beaucoup, ce grand club français était bien parti pour l'être sur le plan européen. Son équipe était bien balancée, les jeunes comme GaëlGivet, futur capitaine et international parti l'été dernier à Marseille, se disaient prêts à répéter leurs exploits contre le PSV, le Real et Chelsea. Depuis cette année-là, Monaco n'a plus rien réussi de bon. Cette année encore le début de championnat a été raté et, par la suite, Monaco réussit rarement à enchaîner trois victoires de suite. Au stade, il n'y a pas grand-monde et une bonne partie des supporters n'y vont que pour siffler les joueurs. Pour les bons supporters, le principal responsable de cette situation est le président MichelPastor. Ils lui reprochent de ne pas avoir co...

En 2004, Monaco a disputé la finale de la LC et, pour beaucoup, ce grand club français était bien parti pour l'être sur le plan européen. Son équipe était bien balancée, les jeunes comme GaëlGivet, futur capitaine et international parti l'été dernier à Marseille, se disaient prêts à répéter leurs exploits contre le PSV, le Real et Chelsea. Depuis cette année-là, Monaco n'a plus rien réussi de bon. Cette année encore le début de championnat a été raté et, par la suite, Monaco réussit rarement à enchaîner trois victoires de suite. Au stade, il n'y a pas grand-monde et une bonne partie des supporters n'y vont que pour siffler les joueurs. Pour les bons supporters, le principal responsable de cette situation est le président MichelPastor. Ils lui reprochent de ne pas avoir consenti les efforts financiers pour acquérir des joueurs de niveau à l'exception de JanKoller,FrédéricPiquionne et JérémyMenez et de ne pas avoir retenu les cadres comme Givet, Rodriguez ou Evra partis à Marseille et à Manchester United. Ceux-ci devaient en avoir assez d'un recrutement massif de joueurs étrangers qui venaient à Monaco pour passer une bonne retraite comme ChristianVieri (400.000 euros par mois) ou MarcoDiVaio (2,4 millions d'euros par an). Côté coaches, ce n'est pas le calme non plus : depuis que DidierDeschamps a démissionné, quatre entraîneurs se sont relayés : FrancescoGuidolin, LaszloBölöni, LaurentBanide, qui avait pourtant réussi un très bon deuxième tour et, depuis l'été 2007, Ricardo. Le Brésilien n'a pas la cote auprès du public. Celui-ci lui reproche de commettre les mêmes erreurs qu'à Bordeaux, à savoir privilégier la défense et restreindre le jeu, laissant carte blanche à ses individualités (Menez, Nené...) alors que Monaco possède une armada offensive talentueuse (Piquionne, SergeGakpé, DjamelBakar) et un penchant pour le jeu collectif. Après la défaite à Caen (4-1, le 23 mars), certains joueurs ont fait le coup de poing avec des supporters à l'aéroport. Côté déclarations, c'est pas mal non plus. Ainsi Piquionne n'hésite pas quand il explique son passage moins heureux : " On ne développe pas de jeu. C'est le cas depuis le début de la saison. On manque d'automatismes. A chaque match, on aligne une équipe différente. Nous n'avons pas de système ni de fonds de jeu qui se dégagent. Je suis critiqué parce que je ne marque pas mais il faut réaliser que je suis la dernière roue du carrosse ! Nous ne marquons pas sur des actions développées. Les autres équipes jouent avec leurs attaquants. Ici, c'est différent ". KARIM BENZEMA, l'attaquant de Lyon, s'est occasionné une distension du ligament latéral interne du genou gauche. L'indisponibilité de l'international français, qui a déclaré forfait contre l'Angleterre, est estimée à deux à trois semaines. JÉRÔME ROTHEN, le médian du PSG, qui avait été contrôlé le 4 février à 232 km/h sur l'autoroute A13, au volant de sa Porsche 997, a été condamné à une amende de 1.500 euros et cinq mois de suspension de permis. COUPE DE LA LIGUE : le PSG a battu Lens (2-1). Mais ce dont on a le plus parlé c'est d'une banderole déployée par les hooligans parisiens sur laquelle on pouvait lire : " Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch'tis ". Un scandale raciste de plus au pays de Thierry Henry et Lilian Thuram. MARIO YEPES, le défenseur central du PSG, souffre d'une élongation au mollet droit. Le Colombien a manqué la finale de la Coupe de la Ligue et devrait en faire de même en championnat aujourd'hui contre Strasbourg. MARAMA VAHIRUA, l'attaquant de Lorient, a été victime d'une rupture d'un tendon d'Achille : sa saison est terminée et la revalidation devrait durer entre six et huit mois. JÉRÉMIE JANOT, le gardien de Saint-Etienne qui était absent des terrains depuis le 19 janvier (blessure à l'épaule), a renoué avec la compétition lors du match amical contre la RD Congo. NICOLAS SEUBE, le défenseur de Caen (élongation à la cuisse gauche) n'a pas joué au Mans. KEVINMIRALLAS a eu beau se défoncer pendant 90 minutes : il n'a pu éviter l'échec de Lille face à Auxerre. NICOLAS RIBAUDO