Chronométreur officiel de la Coupe du Monde de ski alpin et des Championnats de ski 2011-2012, Longines saisi cette occasion pour mettre en avant une nouvelle ligne. The Longines Column-Wheel Chronograph comprend plusieurs modèles, dont la version sportive " Record " ; tous font appel à la même motorisation : le calibre L688.2, un mouvement-chronographe automatique à roue à colonnes développé et fabriqué en exclusivité pour Longines par ETA, manufacture horlogère du Swatch Group.
...

Chronométreur officiel de la Coupe du Monde de ski alpin et des Championnats de ski 2011-2012, Longines saisi cette occasion pour mettre en avant une nouvelle ligne. The Longines Column-Wheel Chronograph comprend plusieurs modèles, dont la version sportive " Record " ; tous font appel à la même motorisation : le calibre L688.2, un mouvement-chronographe automatique à roue à colonnes développé et fabriqué en exclusivité pour Longines par ETA, manufacture horlogère du Swatch Group. Le système de pilotage des fonctions départ, arrêt et remise à zéro de la fonction chronographe repose sur l'emploi d'une roue dentée munie de colonnes placées perpendiculairement aux dentures sur ou entre lesquelles, viennent s'appuyer des leviers. A chaque pression sur les poussoirs, un crochet fait tourner la roue d'un cran pour occuper la position souhaitée. D'un maniement doux et précis, le chronographe à roue à colonnes est aujourd'hui considéré comme le nec plus ultra de la spécialité, loin devant les calibres modulaires à came, moins chers à produire et à régler, que l'on trouve dans la production courante. Apanage des marques haut de gamme, le choix de ce dispositif complètement intégré au mouvement de base est aussi un choix stylistique. Le travail réalisé par les ingénieurs d'ETA sur le design du calibre L688.2 en fait la démonstration. Autour d'une roue à colonne en acier bleui, émerge une esthétique forte du mouvement que l'on peut admirer à loisir grâce à un fond transparent en verre saphir. The Longines Column-Wheel Chronograph " Record " ne manque pas non plus d'allure côté cadran. Qu'il soit blanc cassé ou noir, on y retrouve une date à 4 h, une petite seconde à 9 h, un compteur des heures à 6 h et un compteur 30 minutes à 3 h. Ce dernier, le plus utilisé lors des chronométrages, est entouré de rouge, couleur également employée pour la trotteuse centrale qui ne tourne que lorsque le chronographe est enclenché. Appelée " échelle de Vernier ", le curieux râteau à 7 dents qui la prolonge suscitera sans nul doute beaucoup de curiosité autour de vous. Mais après tout, porter une belle montre mécanique n'est-ce pas aussi se donner une occasion supplémentaire d'engager la conversation ? Avant que l'on ne vous pose la question, voici déjà la réponse. Quand on stoppe la trotteuse, la dent du râteau qui tombe exactement en regard d'une graduation du cadran indique le 1/8e de seconde. Simple et efficace. PAR PATRICK DELAROCHE