Tottenham a progressivement perdu pied au cours de la dernière décennie, faute de moyens mais également suite à une gestion sportive peu performante. Trop souvent, le club a dépensé trop d'argent en transferts qui n'ont pas été des réussites. L'un d'eux vient de remuer le couteau dans la plaie. Helder Postiga, qui a coûté huit millions d'euros aux Spurs, n'a marqué que deux buts mais il a été sélectionné pour l'EURO et a propulsé le Portugal en quarts de finale, d'un heading, puis d'un penalty contre David James. Mais à White Hart Lane, il ne...

Tottenham a progressivement perdu pied au cours de la dernière décennie, faute de moyens mais également suite à une gestion sportive peu performante. Trop souvent, le club a dépensé trop d'argent en transferts qui n'ont pas été des réussites. L'un d'eux vient de remuer le couteau dans la plaie. Helder Postiga, qui a coûté huit millions d'euros aux Spurs, n'a marqué que deux buts mais il a été sélectionné pour l'EURO et a propulsé le Portugal en quarts de finale, d'un heading, puis d'un penalty contre David James. Mais à White Hart Lane, il ne connaît guère la réussite. Le président Levy a fait trembler les fondations du club. Le 19 mai, il a remplacé David Pleat, le manager, par Frank Arnesen. Pendant des années, Pleat a été le garant de la qualité de l'équipe. La saison dernière, après six journées, il a succédé à Glenn Hoddle, limogé, et a sombré avec Tottenham, au point de flirter avec la relégation. Charlton est devenue la troisième formation londonienne, après Arsenal et Chelsea. Il était donc temps de rectifier le tir. Arnesen s'est empressé de demander l'engagement de Martin Jol comme entraîneur mais l'ancien joueur de West Brom et de Coventry, qui parle parfaitement l'anglais, n'a obtenu que le poste d'adjoint, tandis que le sélectionneur de la France, Jacques Santini, était embauché au poste convoité, sans jamais avoir été cité, contrairement à GiovanniTrapattoni. Santini, qui parle à peine l'anglais, a joué à St-Etienne quand il a été champion de France à quatre reprises et a gagné deux Coupes, dans les années 70. Il a aussi remporté des prix à Lyon, comme directeur technique puis coach. Devenu sélectionneur après un Mondial catastrophique, il était chargé de rendre une âme à la France. Au Portugal, sa tactique a été critiquée par les joueurs, notamment par Bixente Lizarazu, en fin de contrat au Bayern et cité aux... Spurs. Wiltord, dont le contrat à Arsenal prend fin, ne refuserait pas un transfert aux Spurs, même si le passage d'un club londonien à l'autre reste délicat. Tottenham vise un gros transfert : celui d' Edgar Davids, que la Juventus a prêté à Barcelone en janvier. Davids a refusé le contrat proposé par les Catalans. Parce que Tottenham est plus généreux ? On le saura bientôt. En attendant, les Spurs ont acquis un bon gardien, selon les normes anglaises : Paul Robinson. WAYNE ROONEY s'est occasionné une petite fracture au pied contre le Portugal. Il est out deux mois. Arsenal dément avoir fait une offre pour le jeune avant. DANNY TIATTO rejoint Leicester pour deux ans. DENNIS ROMMEDAHL (PSV) jouera à Charlton après l'EURO. JULIAN GRAY quitte Crystal Palace pour Birmingham. Gray, formé à Arsenal, a été une des chevilles ouvrières de la promotion. Palace a acquis un gardien, l'Argentin Speroni (25 ans), de Dundee. Le joueur a disputé trois saisons en Ecosse. NEWCASTLE accueille l'équipe nationale pour un match amical contre l'Ukraine le 18 août. MALCOLM GLAZER a augmenté ses actions à Manchester United : il passe de 16 à 19 %. (P. T'Kint)