NENAD PETROVIC : " À 40 ans, j'ai revendu mon entreprise textile. Envie de changer de vie. On m'a présenté Didier Frenay, j'ai commencé à travailler pour lui. Frenay est brillant, roublard. De tous les agents que j'ai rencontrés, il est peut-être le plus malin. Puis, je me suis dit que si j'étais capable de travailler comme agent pour un autre, je pouvais le faire pour moi. Le jour où j'ai passé ma licence FIFA à l'Union Belge, il y avait 1.200 agents dans le monde et 42 en Belgique. Ma toute première affaire... je l'ai ratée. C'était le passage d' AliLukunku du Standard à Galatasaray. Au dernier moment, un agent turc a débarqué de nulle part et il a fait le deal. Luciano D'Onofrio était en pétard avec Frenay et il pensait que j'étais téléguidé, ça m'a coûté l'affaire.
...