LE JEU ACCÉLÉRER LE JEU

Il compte quatre millions d'âmes, possède le deuxième plus haut revenu moyen par habitant du continent et prospère grâce au café, aux bananes mais aussi à la technologie. Le Costa Rica est un petit paradis que ses footballeurs répugnent à quitter. Grâce au projet Goal de la FIFA, le Costa Rica a rattrapé son retard en infrastructures. Le match d'ouverture contre l'Allemagne est l'événement le plus important pour le pays, dingue de foot : le plus petit village a so...

Il compte quatre millions d'âmes, possède le deuxième plus haut revenu moyen par habitant du continent et prospère grâce au café, aux bananes mais aussi à la technologie. Le Costa Rica est un petit paradis que ses footballeurs répugnent à quitter. Grâce au projet Goal de la FIFA, le Costa Rica a rattrapé son retard en infrastructures. Le match d'ouverture contre l'Allemagne est l'événement le plus important pour le pays, dingue de foot : le plus petit village a son terrain. Là, le football est avant tout synonyme de plaisir. On y joue aussi dans la forêt tropicale ou sur les plages. Eliminé au premier tour en 2002, la Turquie ayant un meilleur goal-average, le Costa Rica a conservé l'ossature de son équipe, qui possède des automatismes bien huilés, puisque la majorité des internationaux évolue au Deportivo Saprissa, le champion. En revanche, ils ont peu d'expérience internationale. Seul Gilberto Martinez (Brescia) évolue en Europe. Winston Parks (FC Saturn) avait participé aux qualifications mais il n'était d'ailleurs même pas titulaire en Russie. Le Costa Rica parviendra-t-il à accélérer son jeu ? Sa lenteur est son principal handicap. Son premier match pourrait tourner au cauchemar, face au monde entier, s'il ne résout pas ce problème.On le surnomme Alexandre le Grand car il est le seul homme impliqué dans les trois participations au Mondial du Costa Rica : comme joueur en 1990, puis en Asie comme sélectionneur. Sa présence en Allemagne n'était pas prévue. L'homme, d'origine brésilienne, a été rappelé il y a un an, alors que le Costa Rica était mal embarqué en qualifications. AlexandreGuimaraes est un fanatique des leçons de théorie. Il tente de placer la créativité de ses joueurs dans un corset tactique, ce qui ne plaît pas à tout le monde mais il nie sombrer dans le dogmatisme. Il n'est que réaliste : " Les Costaricains sont trop épris de liberté "... Il est le seul joueur de son pays à s'être imposé dans un championnat européen relevé. La Cobra a porté le maillot de Manchester City, de West Ham United et de Derby County. Il a ensuite rejoint l'Espagne, le Qatar puis son pays natal, le SC Herediano plus précisément. Paulo Wanchope a marqué huit buts dans les éliminatoires pour ce Mondial. Après le tournoi, il renoncera à l'équipe nationale pour laisser leur chance aux jeunes. Wanchope a 29 ans...