ARMÉNIE

Henk Wisman (49 ans) n'ira pas jusqu'à la fin de son contrat, prévue le 30 juin prochain. Nommé le 20 mars 2005 en remplacement du Français Bernard Casoni, le Néerlandais a été viré de son poste de sélectionneur national. La fédération n'a pas tenu à donner d'explications mais, comme l'Arménie n'a remporté que deux victoires lors des qualifications pour le Mondial, toutes deux contre Andorre, on peut penser que la faiblesse des résultats est à la base de la séparation. Cela étant, Wisman ne quittera pas le pays puisqu'il reste toujours à la tête du Pyunik Yerevan, le champion en titre.
...

Henk Wisman (49 ans) n'ira pas jusqu'à la fin de son contrat, prévue le 30 juin prochain. Nommé le 20 mars 2005 en remplacement du Français Bernard Casoni, le Néerlandais a été viré de son poste de sélectionneur national. La fédération n'a pas tenu à donner d'explications mais, comme l'Arménie n'a remporté que deux victoires lors des qualifications pour le Mondial, toutes deux contre Andorre, on peut penser que la faiblesse des résultats est à la base de la séparation. Cela étant, Wisman ne quittera pas le pays puisqu'il reste toujours à la tête du Pyunik Yerevan, le champion en titre. Les temps sont durs pour Wanderlei Luxemburgo. Une semaine après que la presse eut révélé qu'il s'était sans doute fourvoyé dans le transfert d'un joueur, enrôlant Aldo De Nigris à la place d'Antonio De Nigris, le buteur patenté des Tigres au Mexique, le coach de Santos fait de nouveau parler de lui. Le dimanche précédent, au terme de la rencontre face à Sao Paulo, il a ouvertement critiqué l'arbitre de la rencontre, Rodrigo Martins Cintra, à tel point qu'il est passible d'une suspension de six mois. Jules Frédéric Nyongha a été sommé verbalement par le ministre des Sports d'assumer l'intérim comme coach des Lions Indomptables. En fait, le poste était vacant depuis le 7 mars, date à laquelle, le Portugais Artur Jorge a démissionné, entraînant le départ de son premier adjoint, Raul Aguas. Pour le ministre, Philippe Mbarga Mboa, la charge de sélectionneur revenait logiquement au deuxième adjoint. Le 24 mars, la fédération a confirmé qu'elle était à la recherche d'un nouveau coach, de préférence d'expression française ou anglaise, mais comme elle n'est pas sûre d'avoir effectué son choix avant le match contre les Pays-Bas du 27 mai, il fallait bien que quelqu'un officie à cette occasion. Professeur d'éducation physique et sportive à la retraite, le coach intérimaire a été désigné pour la première fois adjoint de Claude Leroy en 1985. Après plusieurs stages en Allemagne, il était devenu coach national avant de démissionner en 1993 lors des phases éliminatoires de la CAN et de la Coupe du Monde 94 pour des raisons financières. Certains journaux prétendent même qu'à l'époque, il avait pu compter sur l'aide de son épouse afin de lessiver les maillots. Revenu à la tête des Lions à l'occasion de la CAN 1996 en Afrique du Sud, il n'avait pas pu réunir son groupe pour un stage à Yaoundé à cause des revendications des joueurs portant sur les arriérés de primes dont certains remontaient à 1993. On se souvient qu'Artur Jorge avait menacé de ne pas se rendre à la CAN en janvier si les sommes qui lui étaient dues ne lui étaient pas versées avant le début du stage. Depuis, les choses ne sont pas arrangées et les primes qui ont été allouées à Nyongha lors de la CAN en Egypte ont été au centre d'une polémique relayée par la presse. Celle-ci a souligné que le nouveau sélectionneur n'aurait pas reçu ce qui était prévu dans son contrat. Le FC Copenhague a remporté la deuxième édition de la Royal League, une sorte de Ligue des Champions des pays scandinaves (les quatre premiers des championnats du Danemark, Norvège et Suède). Déjà vainqueur la saison dernière, le club danois a pris le meilleur sur Lillestroem (1-0). Si la saison dernière, le Celtic s'est fait hara-kiri en jetant par la fenêtre un titre qui lui était déjà promis, il n'a pas commis la même erreur cette saison. Le club de Glasgow avait de quoi voir venir : mercredi dernier, au moment de rencontrer le deuxième, Hearts of Middlothian, il possédait 17 points d'avance. Victorieuse (1-0), l'équipe de Gordon Strachan a donc décroché son 40e sacre, six journées avant la fin. Une bombe a explosé : le président de la fédération, Vassilis Gagatsis, a été inculpé par le procureur d'Etat de faux et abus de confiance lors de la ratification de certains contrats concernant la construction de différents centres sportifs. Victime de crampes d'estomac, Zico (53 ans) a été emmené d'urgence à l'hôpital voici dix jours. Le sélectionneur du Japon n'y sera resté qu'une nuit, les médecins ayant diagnostiqué une gastro-entérite. Le Brésilien a repris son boulot cette semaine et cette absence n'aura eu aucune répercussion sur le programme de l'équipe nationale et en premier lieu la Kirin Cup, qui aura lieu le mois prochain et qui verra le Japon affronter l'Ecosse et la Bulgarie. En poste depuis 2003, le Pelé Blanc mettra un terme à sa collaboration avec la fédération nippone après la Coupe du Monde. Al Sadd a décroché le 11e titre national de son histoire. Qatar Sports Club a terminé deuxième, Al Arabi troisième et Al Rayyan, le club d'Emile Mpenza, quatrième d'un championnat comptant dix formations. Ça bouge pas mal au Dinamo Bucarest qui en est à son quatrième coach de la saison bien qu'il soit leader du championnat. La semaine dernière, la direction du club a décidé de se séparer de Ion Marin (51 ans). Arrivé fin février (il n'a dirigé que quatre rencontres de championnat décrochant deux victoires et un nul), il avait remplacé Esteban Vigo qui, lui, était resté deux mois en place. Cette mise à la porte intervient au lendemain du partage (1-1) avec Politehnica, qui a permis au Steaua de revenir à égalité en tête du classement (39 points après 19 journées). Florin Marin (53 ans), qui était le coach de l'équipe nationale Espoirs jusqu'en janvier, a paraphé un contrat jusqu'au 25 mai. Ioan Andonie, avait entamé la campagne. Voici quelques semaines déjà que la Suède a officiellement manifesté son mécontentement auprès du gouvernement allemand qui, pour faire face au phénomène de la prostitution, a décidé de multiplier les maisons closes pendant la Coupe du Monde. Pour les Suédois, ce nombre d'endroits est excessif et Claes Borgstrom, le responsable de l'association pour l'égalité des sexes, a déclaré que " la Coupe du Monde était une manifestation utile afin de montrer le refus du commerce des êtres humains ". Il a même avancé l'hypothèse que l'équipe nationale refuse de participer à la compétition. Inutile de préciser que le président de la fédération, Lars Ake Lagrell, a immédiatement rejeté cette idée, même s'il estime que l'Europe devrait adopter la même législation en matière de prostitution que celle qui est en vigueur en Suède. Le petit mage mettra un terme à sa carrière internationale après le Mondial. Russel Latapy (38 ans dans un mois) n'a pas changé d'avis malgré l'appel du public. Le médian évolue en Ecosse à Falkirk et il a été désigné joueur de l'année 2005 de la First Division, (D2). l Le gouvernement a annoncé qu'il prendrait à sa charge près de 60 % des frais en vue du Mondial, estimés à 10,2 millions d'euros. Il débloquera 5,9 millions d'euros afin de couvrir les salaires de la délégation. En cas de qualification au deuxième tour, une rallonge de quelque deux millions supplémentaires est prévue. Kalusha Bwalya, l'ex-attaquant du Cercle Bruges de 1985 à 1989, a cédé aux pressions et a démissionné de son poste de sélectionneur national. L'affaire remonte à la fin du mois de janvier lorsque la Zambie a été éliminée au premier tour de la CAN. A l'époque, le président du Conseil national du Sport, Julius Sakala, avait déclaré que le fait que l'ex-international soit à la fois vice-président de la fédération et coach de l'équipe nationale violait la constitution. Depuis, cet homme de loi et conseiller d'Etat a donné un ultimatum de 14 jours à la fédération zambienne de football (FAZ) afin qu'elle se mette en règle avec la législation. Bref, il a sommé Kalusha de démissionner de l'une de ses deux fonctions et c'est à contrec£ur qu'il a opté pour la fonction de dirigeant.F. VANHEULE