Le lauréat de l'année passée, Kenny Steppe, termine une saison anonyme aux Pays-Bas. Le prix en 2009 se jouera entre un ancien vainqueur ( Silvio Proto, couronné en 2005) et deux gardiens qui visent leur premier titre : Boubacar Copa et Mark Volders.
...

Le lauréat de l'année passée, Kenny Steppe, termine une saison anonyme aux Pays-Bas. Le prix en 2009 se jouera entre un ancien vainqueur ( Silvio Proto, couronné en 2005) et deux gardiens qui visent leur premier titre : Boubacar Copa et Mark Volders. " Il mérite le trophée car il a la meilleure défense avec un club qui ne devrait normalement pas l'avoir ! ", lâche Olivier Renard. " Il dit qu'il ne cherche plus à faire le show mais il continue. Je l'ai encore vu lever les pieds plus hauts que sa tête. Par contre, il ne prend plus autant de risques : à Beveren, il lui arrivait de dribbler trois attaquants dans son rectangle. Il a aussi beaucoup amélioré sa régularité. Il était habitué à faire deux ou trois grosses erreurs par championnat, aujourd'hui il se limite à une seule. " Gregory Dufer est d'accord : " Copa est le numéro 1, il n'y a aucun doute. C'est fou, le nombre de points qu'il a pris à lui seul contre des grandes équipes, notamment dans les deux matches contre Anderlecht. Je suis certain que son côté spectaculaire a plu aux votants. " Le gardien de Lokeren séduit aussi Igor de Camargo : " Il fait une grosse saison et me fait fort penser à Andres Espinoza qui sort aussi des gestes étonnants mais sait prendre des points à sa façon. " Guillaume Gillet : " Il a traversé des moments difficiles dans sa carrière et ça l'a bien aidé au moment de rebondir avec le Beerschot. Il a fait un super choix en acceptant d'être prêté là-bas. Il ne s'y est pas mis en évidence directement, mais dès qu'il a trouvé son rythme, il est resté très régulier et il a prouvé qu'il restait un des meilleurs. Il est à nouveau en course pour devenir titulaire chez les Diables Rouges. " Renard : " Chapeau pour ce qu'il a fait cette saison. Quitter un grand club et rebondir immédiatement dans une petite équipe n'est jamais facile. J'ai vécu la même chose en passant du Standard à Malines. Vous êtes habitué à avoir peu de boulot puis, du jour au lendemain, vous êtes bombardé et il faut assumer. J'ai terminé deuxième du référendum la saison dernière et j'en avais été très fier. "" Si Proto était le meilleur gardien de Belgique, Anderlecht ne l'aurait pas laissé partir au Germinal Beerschot mais aurait misé à fond sur lui ", affirme Dufer. " Comme il est relativement sobre, on parle moins de lui ", dit Gillet. " Mais il prend des points, semaine après semaine. C'est peut-être le plus performant de la D1. Je suis étonné qu'on ne lui ait jamais donné une chance en équipe nationale, même quand il y avait des blessés. Il est toujours passé après tout le monde. Les choses seront peut-être différentes avec le futur entraîneur.... "" Il a été à la fois spectaculaire et efficace dans un contexte extra-sportif très compliqué : c'est joli ", affirme Renard. " Cette ambiance difficile augmente encore ses mérites. " On peut se dire qu'un joueur d'un club en difficulté a intérêt à être bon pour se faire remarquer par d'autres équipes, cela peut sembler normal, mais il faut encore arriver à le faire. Volders y est parvenu. "John Collins apprécie les trois gardiens nominés et a un penchant pour Copa mais fait cette remarque : " Comment est-il possible que Bertrand Laquait n'en fasse pas partie ? Pour moi, le meilleur gardien du championnat, c'est lui. " par pierre danvoye