La nouvelle a suscité des remous : après le match AS Rome û Milan d'il y a dix jours, les Milanais GennaroGattuso et GiuseppePancaro ont refusé de se soumettre à une prise de sang à l'occasion d'un contrôle antidopage. Du coup, d'autres joueurs et notamment Clarence Seedorf en ont fait de même. Or, en janvier 2003, la Fédération italienne avait introduit les doubles contrôles sanguin et urinaire, comme le prévoit la WADA, l'organisation mondiale de lutte contre le dopage. Ces tests ont été exécutés à partir de janvier 2004 : deux joueurs p...

La nouvelle a suscité des remous : après le match AS Rome û Milan d'il y a dix jours, les Milanais GennaroGattuso et GiuseppePancaro ont refusé de se soumettre à une prise de sang à l'occasion d'un contrôle antidopage. Du coup, d'autres joueurs et notamment Clarence Seedorf en ont fait de même. Or, en janvier 2003, la Fédération italienne avait introduit les doubles contrôles sanguin et urinaire, comme le prévoit la WADA, l'organisation mondiale de lutte contre le dopage. Ces tests ont été exécutés à partir de janvier 2004 : deux joueurs par équipe sont tirés au sort lors de deux matches de Série A et un de Série B. Suite au refus de Gattuso et de Pancaro, il est apparu que 10 % des footballeurs contrôlés depuis le 23 janvier de cette année-là ont refusé ce test. En établissant le règlement, on a aussi décidé que ceux qui refuseraient ce test ne seraient pas sanctionnés. Adriano Galliani, le président de la Ligue, avait cependant ajouté, en son nom personnel, qu'un international qui refuserait ce contrôle serait automatiquement exclu de toute sélection nationale. Pourtant, la semaine dernière, on s'est empressé d'oublier cette déclaration. Le lendemain de son refus, Gattuso a bel et bien été sélectionné pour Italie-Ecosse. A juste titre, selon la Fédération, car si Gattuso et Pancaro ont refusé le test sanguin, ils ont donné un échantillon d'urine. On recherche systématiquement des traces d'EPO dans l'urine de ceux qui refusent la prise de sang. Zdenek Zeman, l'entraîneur de Lecce, qui avait lancé des accusations de dopage en Italie il y a quelques années, a déjà déclaré être étonné qu'on accepte tout ça. Le syndicat des joueurs, dont Gattuso est un représentant, a publié un communiqué pour annoncer qu'à partir de l'année prochaine, les tests sanguin et urinaire seront obligatoires et que les professionnels s'exécuteront. (G. Foutré)MONDIAL. L'Italie a battu l'Ecosse 2-0 en qualification pour le Mondial. Le médian AndreaPirlo a marqué les deux buts sur coups francs. Lippi a aligné le trio d'attaque Cassano-Totti-Gilardino. C'était le premier match international de Cassano depuis l'entrée en fonction de Lippi. Del Piero (Juventus) n'a pas été repris. C'est Palerme qui a fourni le plus de joueurs : cinq. Mercredi soir, le sélectionneur a profité du match amical contre l'Islande pour réaliser des expériences. L'Italie dispute son prochain match le 4 juin contre la Norvège. FRANCO BALDINI a démissionné de son poste de directeur sportif de l'AS Rome. Il ne partageait plus l'avis de sa direction depuis l'échec d'une reprise du club par un groupe russe, l'année dernière, groupe soutenu par Baldini. ADRIANO GALLIANI (60 ans) de l'AC Milan se succède à lui-même comme président de la Ligue Pro italienne. LA LAZIO doit rembourser 140 millions d'arriérés de taxes et d'impôts durant les 23 prochaines années. BUTEURS : 1. Montella (AS Rome) 19 buts ; 2. Gilardino (Parme) 16 ; 3. Adriano (Inter) 15 ; 4. Shevchenko (AC Milan), Esposito (Cagliari) 14. G.Foutré