Quand le Club a fêté le titre sur le terrain de Sclessin, il semblait prendre congé de joueurs avides de découvrir d'autres horizons. Trois mois plus tard, ils sont toujours là. Peut-être pas pour longtemps. En attendant, Ivan Leko est confronté à de nombreuses blessures.
...

Quand le Club a fêté le titre sur le terrain de Sclessin, il semblait prendre congé de joueurs avides de découvrir d'autres horizons. Trois mois plus tard, ils sont toujours là. Peut-être pas pour longtemps. En attendant, Ivan Leko est confronté à de nombreuses blessures. Le Club veut avant tout éviter une nouvelle saga des gardiens. La saison passée, Horvath, Hubert, Butelle, Gabulov et Vermeer se sont succédé sous la latte. Après la blessure du Néerlandais, Bruges a achevé la saison avec Gabulov puis Horvath. Cette saison, il a un nouveau numéro un : Karlo Letica. Jeune, lui aussi, car le Club reste fidèle à sa philosophie : des jeunes talents qu'il peut vendre ensuite. La Belgique en tant que pays formateur. Résultat ? Ce qui est arrivé la saison passée à Horvath, soit des prestations en dents de scie, peut aussi arriver à Letica. Tout le Club prie pour que ce ne soit pas le cas. Pour le moment, toute la défense est restée : Poulain, Mechele, Denwsil, Mitrovic, Decarli et Scholz. Les deux premiers étaient blessés pendant la préparation, ce qui a permis de faire tourner les autres. Le retour de Mitrovic du Besiktas a un impact. La saison passée, il a joué malgré une blessure mais il a été bon. S'il est en forme, il peut constituer une surprise. Luan Peres est une option brésilienne pour un avenir très lointain car il est arrivé avec une condition physique déplorable, bien que sa compétition soit à peine achevée. À droite, Bruges aligne encore Dion Cools, qui bénéficie d'un répit, Clinton Mata n'étant pas attendu avant septembre, voire octobre. Les autres candidats à ce poste : Tomecak, plus fort défensivement qu'offensivement, et l'espoir Vlietinck. À gauche, la question n'est pas de savoir si Limbombe part mais quand. Son remplaçant est déjà là. Il vient des Pays-Bas, s'appelle Arnaut Groeneveld, mais il est meilleur sur le plan offensif. Peut-il déjà couvrir tout le flanc ? On en doute. Donc, Krépin Diatta, la surprise des play-offs, est quasi certain de débuter la saison. Il a énormément travaillé l'exercice précédent. Son handicap : un rendement encore trop bas en buts et en assists. Ça peut jouer en faveur du Néerlandais, qui fait preuve d'une forte personnalité, n'est pas fainéant à l'entraînement, excelle homme contre homme offensivement mais peut améliorer son abattage. Limbombe a eu besoin d'un an pour assimiler son transfert du NEC au Club. Dans le 3-5-2 que le Club va certainement développer, même s'il peut user d'un losange médian au lieu d'un triangle, Nakamba- Vormer et Vanaken sont incontournables. Seul inconvénient : cette saison, Nakamba n'a pas encore participé à une séance entière en groupe. La révélation de la saison écoulée, qui n'a pas son pareil pour récupérer le ballon, s'est blessé au genou au Standard et trois mois plus tard, il n'a pas encore récupéré. C'est ennuyeux car Clasie n'est plus là. Par contre, il y a Vanlerberghe, mais après une saison, le staff ne sait pas encore quelle est sa meilleure position. Il est aussi moins électrique que le Brugeois Kanté. En cas de besoin, Vormer peut assumer ce rôle défensif et Mats Rits celui du Néerlandais. Ou alors, le Club peut procéder avec deux médians offensifs : Schrijvers à côté de Vanaken, même si l'objectif est que Schrijvers soit plus proche de l'attaque. Si l'indisponibilité de Nakamba devait se prolonger, le Club engagerait sans doute une doublure directement rentable. Wesley, Diaby, Dennis, Vossen, Refaelov, Openda, qui vient des jeunes : tous les avants de la saison dernières sont restés, même si tout peut changer rapidement. Diaby a une offre de Reims mais veut jouer en Espagne (Levante ? ), Wesley attend aussi. S'il part, le Club embauchera un nouvel avant. Schrijvers figure parmi les candidats à une place dans le onze de base. Les nouveaux sont jeunes et prometteurs. Deux d'entre eux sont Belges, histoire de respecter le quota. Il peut y avoir du mouvement côté départ (Limbombe en Angleterre, Diaby) mais le Club luttera certainement pour le titre.