F ranky Van der Elst a fait ses comptes : son équipe a terminé cinquième du second tour ; notamment grâce à l'arrivée de Tailson, son buteur, sans oublier les qualités en matière d'organisation de Karel Geraerts, qu'on sous-estime. L'ancien international espère donc continuer sur sa lancée. Il souhaitait des renforts dotés d'expérience en Belgique. Son v£u est comblé par l'arrivée d' Olivier Doll. Tailson reste et Davy De Beule est délivré de toute blessure.
...

F ranky Van der Elst a fait ses comptes : son équipe a terminé cinquième du second tour ; notamment grâce à l'arrivée de Tailson, son buteur, sans oublier les qualités en matière d'organisation de Karel Geraerts, qu'on sous-estime. L'ancien international espère donc continuer sur sa lancée. Il souhaitait des renforts dotés d'expérience en Belgique. Son v£u est comblé par l'arrivée d' Olivier Doll. Tailson reste et Davy De Beule est délivré de toute blessure. Avec quatre gardiens, Lokeren semblait avoir un problème de luxe. Le malheureux Sven Van der Jeugt a rejoint librement Gand. Comme Zvonko Milojevic, qui souffre de plusieurs blessures, est indisponible pour un mois encore, le jeune Griffin De Vroe devait être la doublure de Filip De Wilde. Las, lors du premier entraînement, le portier de 40 ans, qui entamait sa dernière saison, s'est fracturé le pied et ne rejouera pas avant début octobre. De Vroe va donc être jeté dans la fosse aux lions, à moins que Lokeren ne trouve un gardien (étranger) disposé à assurer un dépannage de six mois. Le reste n'a guère subi de changements. L'entraîneur opte pour Ibrahima Sory Conte, Lezou Doba et Mamadou Coulibaly. Seule différence : Oliver Doll, qui jouera dans l'axe. L'ancien Anderlechtois sait se faire entendre, contrairement à Suvad Katana et à Patrice Zéré û dont on a pris congé sans faire de tapage. Doll doit assurer l'organisation. Il est dur dans les duels, parfois de manière trop appuyée, et dirige Doba, qui est très fort de la tête et s'est acquitté de sa tâche de manière exemplaire pendant la préparation. Si Doba se décidait à émigrer au Qatar ou en Arabie Saoudite, Lokeren pourrait compter sur le Brésilien Joao Pinto Carlos, qui évoluait au CSKA Sofia la saison passée. A droite, Conte est actuellement préféré à Michael Van Hoey, un solide gaillard qui s'est battu la saison passée pour revenir et a su profiter de la baisse de forme de son concurrent direct. A gauche, Mohama Zanzan Atte-Oudeyi doit s'effacer devant Coulibaly. Ce dernier est techniquement doué, il sait conférer de la profondeur au jeu û un manquement dans le chef d'Atte-Oudeyi. Le point fort. Le trio islandais Arnar Vidarsson (l'organisateur et l'avaleur de kilomètres), Arnar Gretarsson (l'opportuniste) et Runar Kristinsson (l'approvisionneur roué) a obtenu le soutien de Karel Geraerts la saison passée et peut maintenant compter à nouveau sur les éclairs de classe de Davy De Beule. Celui-ci est rétabli de son atteinte aux adducteurs et semble redevenir lui-même. Pendant la préparation, Van der Elst l'a souvent posté derrière les attaquants, sa meilleure place, mais il peut aussi s'infiltrer depuis la droite. L'alternative, à gauche, a pour nom Marel Baldvinssson (qui doit enfin s'imposer) puisque Leandro (qui n'est pas en condition) a été libéré de son contrat. De l'autre côté, on compte sur la vitesse de Patrick Zoundi, bien qu'il soit très irrégulier pour le moment. Tailson est et reste une certitude. Vif, technique, il a un bon tir, précis et puissant. L'avant-centre idéal, qui sera épaulé par un avant en décrochage, Ademilson, repéré au Brésil. Vif, il a le sens du but et cherche facilement la profondeur. Aristide Bancé est une alternative. Après un début en fanfare, il marque cependant le coup. Derrière, c'est l'abîme, à moins qu'un Africain n'émerge. Le noyau a été renforcé en profondeur. En principe, chaque position est doublée mais cette image ne reflète pas tout à fait la réalité. Franky Van der Elst doit espérer être en mesure de jouer le plus longtemps possible avec son équipe-type. Cette formation-là est en mesure de viser le top cinq. Un aspect positif : suite à l'arrivée d'Olivier Doll, la ligne défensive est plus stable. L'entrejeu constitue une source d'assurance et devant, Lokeren a des atouts également. Frédéric Vanheule