Le RC Genk a disputé son premier match de Ligue des Champions la semaine dernière. Tous les regards se sont tournés vers le compartiment défensif. En cinq matches de championnat, il a encaissé 11 buts, sans oublier les quatre pris à Prague. Face à l'AEK Athènes, la défense constituait donc un gros point d'interrogation. On se demandait aussi dans quelle mesure Sef Vergoossen, qui aime la stabilité, allait modifier son équipe ou son approche.
...

Le RC Genk a disputé son premier match de Ligue des Champions la semaine dernière. Tous les regards se sont tournés vers le compartiment défensif. En cinq matches de championnat, il a encaissé 11 buts, sans oublier les quatre pris à Prague. Face à l'AEK Athènes, la défense constituait donc un gros point d'interrogation. On se demandait aussi dans quelle mesure Sef Vergoossen, qui aime la stabilité, allait modifier son équipe ou son approche. Le Néerlandais l'a fait. Pas en sortant Beslija, moins fort défensivement que Chatelle, car il avait constaté qu'Athènes, qui alignait un arrière gauche très offensif, était fragile de ce côté, mais en remplaçant Soley par Igor Tomasic. Sous le feu de la critique depuis le match d'ouverture contre Lokeren, soldé par une défaite 3-2, le Gambien avait raté le match face au GBAcar il était revenu fatigué d'un rendez-vous international. Trois jours plus tard, il avait reçu une nouvelle chance contre Lommel. Las, sa mi-temps n'a pas été bonne alors que Tomasic a été bon après le repos. L'ancien joueur de Roda JC a donc été préféré à l'Africain contre Athènes et sans doute pour un moment. Roumani n'étant pas en forme, MarcoIngrao, qui a tout juste 20 ans et qui constitue normalement une solution de rechange pour KoenDaerden, a donc pris place à l'arrière gauche. Après coup, tout le monde était satisfait. Comme le soulignait DidierZokora, âgé de 21 ans mais déjà le patron de la défense, celle-ci a réussi son examen: "Nous avons commis quelques erreurs contre Athènes mais, globalement, nous nous sommes bien tirés d'affaire. C'est un soulagement". Jusqu'à présent, comme l'admet BerndThijs, Genk a encaissé beaucoup trop de buts. Thijs: "Tomasic était à peine arrivé qu'il s'est blessé et on a lancé Soley alors qu'il n'avait aucun automatisme. Nous les avons travaillés durement à l'entraînement, pour en finir avec ces erreurs. J'ai l'impression que nous sommes sur le bon chemin". Zokora: "Tous ces matches nous ont donné confiance. Lorsque nous sommes vraiment bien concentrés et que nous nous jurons qu'aujourd'hui, aucun ballon ne passera, nous sommes capables de les arrêter".Quelle est l'origine du problème, quand on analyse ces buts? Zokora: "Les trois buts de Lokeren sont dus à un manque de communication, à une carence d'automatismes avec Soley. A Mouscron, nous avons commis des erreurs stupides, à cause d'un manque de concentration. Même le but de Claeys sur hors-jeu devait être évité. Nous avons joué comme des amateurs". Le gardien s'est aussi ressaisi. Zokora: " Jan Moons a entamé la saison sous pression mais il est un des meilleurs depuis plusieurs semaines". Il décrit ses propres lacunes: il a hésité entre jouer en zone, tendre le piège du hors-jeu ou soutenir un de ses coéquipiers. Zokora: "J'y pense tout le temps et je dois sans cesse prendre une décision. Nous voulons jouer en ligne mais je dois reculer quand un des arrières latéraux revient trop tard ou ne suit pas. Ces réflexes doivent s'améliorer. Au début, Soley a commis beaucoup d'erreurs sur ce plan, des erreurs d'estimation. Il restait sur place quand il devait se déplacer ou l'inverse. Nous avons beaucoup travaillé pour corriger tout ça et rejouer en ligne, sans encore avoir de véritables automatismes. Peut-être est-ce la source de nos problèmes. En outre, suite au forfait de Roumani, nous avons dû intégrer un autre défenseur latéral. Ingrao progresse dans ce rôle. Contre Lommel, il a surtout évité de commettre des fautes, de perdre le ballon, de ne pas réaliser d'action fautive. Il a joué très prudemment, peut-être trop, mais contre Athènes, il a assumé davantage de risques".Défenseurs latérauxThijs: "En général, les défenseurs latéraux jouent très bien, mais à certains moments, ils m'ont donné l'impression d'être à côté de leurs pompes, de penser que le ballon n'atterrirait quand même pas dans le but. Mais c'est arrivé et ils étaient en retard sur l'action. C'est une question de concentration et d'expérience. Ingrao doit être attentif, ce qu'il est, car il évolue à l'arrière gauche, un cran derrière sa place habituelle. Il ne doit pas dribbler comme Daerden en a la latitude, et il ne peut pas davantage le précéder. Kevin Vanbeuren a des possibilités, une bonne mentalité mais il ne faut pas le perdre de vue. Je lui répète: -Sors si tu as des espaces. Cède le ballon à bon escient. A ta position tu ne dois pas en faire davantage. Je retiens une scène face au GBA, quand Kevin s'est retrouvé libre. -C'est pourtant votre moins bon footballeur, m'a dit Haagdoren. -Peut-être, ai-je répondu, mais cours donc après lui. Filip a dû se taper quelques sprints de 40 mètres". On affirme que les Africains sont trop nonchalants. A juste titre? Thijs: "Pas Zokora, je trouve. Peut-être commet-il une erreur sur tout le match. Soley est différent. Il donne l'impression d'être nonchalant. Il doit éliminer ce défaut de son jeu, surtout quand il joue derrière car il confère une impression négative aux autres. Nous jouons beaucoup en zone mais il doit être plus sec quand il est face à un homme. La concentration reste un problème, ici. Tomasic est très différent, hyper concentré, parfois trop obsédé par sa tâche, mais ce n'est pas plus mal".Zokora: "Seyfo a de la puissance, un gabarit, un bon bagage technique. Il a tout, en fait, mais il doit s'adapter à notre jeu. Il n'est plus à Lokeren, où tout était plus relax. Il joue pour le champion. Je ne sais pas s'il est stressé mais à l'entraînement, on remarque qu'il se pose des questions. Il peut être plus agressif, sans toutefois commettre de vilaines fautes. Pour moi, nous ne devons pas être plus brutaux, d'ailleurs". Genk n'essaie-t-il pas trop de jouer au lieu de défendre? Zokora: "Dès son arrivée, l'entraîneur nous a demandé de tenter de tout résoudre sportivement, en jouant le plus possible. Nous n'allons pas changer notre fusil d'épaule sous prétexte que nous sommes en Ligue des Champions".Mais quand on voit Athènes, qui a déchiré le maillot de Dagano, qui s'est pendu à Sonck... Vergoossen: "Pendant le Mondial, l'Espagnol Hierro a provoqué un penalty, de la sorte. Je viens de revoir les images. Si l'arbitre avait été sévère, nous aurions obtenu deux penalties contre les Grecs ". Les Belges sont bien braves. Zokora: "Il ne s'agit pas de dureté mais de présence et d'intelligence. Il faut faire circuler le ballon, être plus calculateur".Il n'a pas tort car Genk peut améliorer sa relance. Le GBA a laissé une brèche à droite, Lommel a marqué tous les joueurs sauf Soley, lui laissant la possibilité de relancer le jeu. Thijs: "Ceux qui sont libres doivent prendre leurs responsabilités et non, comme Seyfo, tergiverser et ralentir la circulation du ballon. Il a tout fait de travers. Aller chercher le ballon dans les pieds de l'adversaire n'a aucun sens. Le risque est trop élevé. Tout ce que ça nous permet, c'est de remettre au gardien mais c'est une perte de temps. Ce qui me frappe, depuis quelque temps, c'est que nous sommes marqués individuellement. L'Athénien Petkov m'a suivi comme son ombre, et à Lommel, Culek a été plutôt agressif après le repos. Nous devons apprendre à vivre avec". "On m'appelle le Maestro"Zokora: "Si l'adversaire place un attaquant devant moi, ça nous pose problème. C'est lié au calme et à la confiance, pas nécessairement aux qualités pures. Parfois, la défense est trop nerveuse, elle a peur du ballon. L'entraîneur me demande de calmer mes partenaires, de les encourager. J'en suis capable. Ce n'est pas pour rien qu'en Afrique, on m'appelle le Maestro. Nous avons été meilleurs contre Athènes, plus tranquilles". Zokora monte de temps en temps, quand l'opportunité s'en présente. "Deux à trois fois par rencontre, pas davantage, sinon, je perds l'effet de surprise". Seule la dernière passe reste déficiente. "C'est aussi la plus difficile. J'ai déjà parcouru une certaine distance, je suis un peu fatigué et je n'ai plus l'esprit clair. Alors, mon centre est trop court ou trop long". Ne s'avance-t-il pas trop? Zokora: "Un peu, mais quand vous voyez un espace, vous êtes tenté de parcourir quelques mètres de plus. On me l'a souvent signalé et j'essaie d'en tenir compte. En fait, des remarques du style - Didier, tu es un bon footballeur, ça ne m'apporte rien du tout. Pour progresser, j'ai besoin qu'on m'indique mes manquements". Au printemps, Genk redoutait de voir Zokora planter sa tente ailleurs. N'est-il pas heureux d'avoir postposé son déménagement, maintenant qu'il évolue en Ligue des Champions? Zokora: "J'ai plané mais vous avez sans doute raison. Nous avons affronté Valence, le PSV, le Sparta Prague et l'AEK Athènes. J'ai constaté que je jouais suffisamment bien pour ce niveau mais que je commettais encore des erreurs. J'ai l'intention de m'en débarrasser en profitant de ces expériences au plus haut niveau tout en montrant au monde entier qui est Didier Zokora. Si j'étais parti cet été, je ne serais peut-être pas titulaire. Je serais sur le banc ou on me prêterait à un autre club. Je sens que j'ai fait le bon choix en restant ici".Ce soir à Madrid, Bernd Thijs est suspendu: "Juste après le match, j'étais terrassé. Il m'a fallu dix minutes pour m'en remettre. De toute façon, je ne peux rien y changer".Jeudi, Sef Vergoossen a fait comprendre qu'il n'allait pas changer Tomasic ni aligner Soley à la place qu'il occupait à Lokeren. JusticeWamfor, qui était arrière droit la saison passée, va pallier la suspension de Thijs. Celui-ci commente: "Justice est bon à la récupération. C'est un garçon costaud. Nous verrons ce dont il est capable à ce niveau car il n'a pas souvent évolué dans l'entrejeu". Zokora: "A Roda, dans un match amical, il a peiné et je le préfère à droite, où il exploite mieux sa puissance et sa vitesse. Mais il est polyvalent et peut jouer au milieu. Evoluer à cette place au Real n'est pas un cadeau".Le Maestro est un ami d' ArunaDindane, qui a marqué à Madrid pour le compte d'Anderlecht, la saison passée. Zokora: "Si mes calculs sont exacts, il va justement effectuer son retour contre Genk, cette année. Nous avons déjà parlé de Madrid et du football impressionnant de ce qui est à nos yeux la meilleure équipe du monde". Thijs: "Le Real est encore plus fort que Barcelone. Nous allons subir la même chose que Bruges, peut-être pire encore". Genk a-t-il peur de ramasser une raclée? Zokora: "Nous serons nerveux, stressés, mais nous n'aurons pas peur. Après dix minutes, je saurai si ça va. L'essentiel sera de conserver notre calme. Ce sera un chouette match, de toute façon, puisque nous jouons offensivement, tout comme le Real".Genk doit-il modifier sa tactique? Thijs: "L'entraîneur n'en est pas partisan. En changeant un système qui nous convient et qui nous a permis d'être champions, nous risquons de perdre quelques plumes. Peut-être placerons-nous différemment quelque accents mais il n'y aura pas de changement fondamental. Contre Athènes, notre tactique nous a permis de garder pied aussi".Zokora, qui rêve de porter un jour le maillot du Real: "Faut-il tout jeter aux orties pour un seul match"? Même si le monde entier le regarde? Zokora: "Non. Il faut livrer un bon match, que chacun puisse apprécier. Et imaginez que nous gagnions... Je trouve qu'il faut s'appuyer sur ses qualités et non se lancer dans des expériences en marquant Zidane ou en alignant un défenseur de plus. Nous avons tellement de bons footballeurs qu'une couverture individuelle est inutile. Skoko doit jouer près de Dagano et de Sonck. Je suis optimiste, comme toujours. On peut gagner à Madrid aussi. Mieux vaut rester à la maison si on se met en tête qu'on va perdre". Peter T'Kint"Le joueur libre doit toujours prendre ses responsabilités" (Thijs)"Au Real, ce sera un chouette match, on joue offensif aussi" (Zokora)