Une victoire à Arsenal, des nuls contre Liverpool et Manchester United, trois matches sans encaisser de but : Aston Villa sait profiter de l'irrégularité d'Arsenal pour se hisser au sein du top quatre, même si l'équipe de Birmingham sait ce qu'est l'irrégularité : cet automne, Villa a perdu à domicile face à Middlesbrough et en déplacement à Newcastle. Elle a également été éliminée sur ses terres de la Coupe de la Ligue, des £uvres de QPR. Aston Villa a terminé l'exercice précédent à la sixième place. Son objectif est de faire mieux cette fois.
...

Une victoire à Arsenal, des nuls contre Liverpool et Manchester United, trois matches sans encaisser de but : Aston Villa sait profiter de l'irrégularité d'Arsenal pour se hisser au sein du top quatre, même si l'équipe de Birmingham sait ce qu'est l'irrégularité : cet automne, Villa a perdu à domicile face à Middlesbrough et en déplacement à Newcastle. Elle a également été éliminée sur ses terres de la Coupe de la Ligue, des £uvres de QPR. Aston Villa a terminé l'exercice précédent à la sixième place. Son objectif est de faire mieux cette fois. Martin O'Neill a pris la direction de l'équipe en août 2006. Deux ans plus tard, dans la formation qui a fait match nul contre Arsenal, on ne trouve que deux survivants du grand nettoyage entrepris : Gareth Barry et Gabriel Agbonlahor, un des avants les plus efficaces des terrains anglais. Dans la sélection nationale qui a récemment affronté l'Allemagne à Berlin, dans une joute amicale, Villa était représentée par quatre joueurs : outre les deux éléments précités, CurtisDavies, un défenseur central, et Ashley Young, arrière gauche, avaient été repris. Le noyau de Villa recèle donc des talents de niveau international. Fait significatif, Villa, championne en 1981 pour la dernière fois, joue devant quelque 38.000 personnes à domicile et possède une ossature anglaise. Au moment où Michel Platini met tout en £uvre pour faire de la place aux joueurs du cru, le club de Birmingham constitue un exemple. 17 joueurs du noyau A élargi sont nés en Grande-Bretagne. Autre fait remarquable, lors des onze premières rencontres, l'équipe n'a pas été modifiée. La stabilité est un des facteurs de la réussite. O'Neill avait été embauché par l'ancien propriétaire, Doug Ellis. Celui-ci a été remplacé l'Américain Randy Lerner, un ancien avocat qui s'est lancé dans les affaires et est tombé amoureux du football anglais pendant une année d'études à l'université de Cambridge. Cette année, Lerner a innové en matière de sponsoring maillot. Il a renoncé à un message commercial et à la manne liée pour faire la promotion d'Acorns, une £uvre caritative qui soutient financièrement les enfants malades. ARSENAL a trouvé un successeur à David Dein, son vice-président. Il s'agit d' Ivan Gazidis, né en Afrique du Sud. Il a étudié à Oxford et a acquis une certaine expérience en MLS, la MajorLeague Soccer. Gazidis a travaillé quinze ans aux States et va notamment négocier les contrats des joueurs. Cesc Fàbregas est le nouveau capitaine. William Gallas a joué en Ligue des Champions alors qu'il avait été privé du déplacement à Manchester City suite à ses déclarations intempestives. MIDDLESBROUGH veut accroître son assistance maigrichonne. Le club va diminuer ses prix, estimant que les droits TV le lui permettent. La crise vide de plus en plus de tribunes. FREDDIE SEARS (19 ans) a reconduit son contrat à West Ham pour cinq ans, à l'instar de son collègue Carlton Cole (25 ans). ROY KEANE s'en est pris au professionnalisme britannique. S'il estime que le style de vie des Anglais est acceptable, il affirme que les Irlandais et les Ecossais devraient vivre, boire, manger et s'entraîner autrement. " Il n'est pas pensable d'être fatigué après 45 ou 50 minutes de jeu ". Détail : des Irlandais et des Ecossais jouent à Sunderland. ZORAN TOSIC (21 ans), un ailier serbe du Partizan Belgrade, surnommé Bambi à cause de sa stature fragile, peut effectuer ses débuts pour Manchester United dès janvier. Il a obtenu un permis de travail et aurait coûté neuf millions d'euros. JOE KINNEAR, qui a un contrat au mois à Newcastle, a appris de la bouche du propriétaire, Mike Ashley, qu'il pouvait rester jusqu'en fin de saison. L'entraîneur va déjà envoyer la liste des joueurs qu'il souhaite à Dennis Wise. PETER T'KINT