Le Standard aura été assez discret sur le marché des transferts jusqu'aux négociations menant à Sébastien Pocognoli. " Quand une équipe ne tourne pas, ce n'est pas en achetant quatre nouveaux joueurs que cela va aller mieux ", dit le directeur sportif, Dominique D'Onofrio. Tant pis pour ceux, qui au vu des derniers résultats, espéraient un plus grand chambardement. Trois arrivées, c'est déjà pas mal.
...

Le Standard aura été assez discret sur le marché des transferts jusqu'aux négociations menant à Sébastien Pocognoli. " Quand une équipe ne tourne pas, ce n'est pas en achetant quatre nouveaux joueurs que cela va aller mieux ", dit le directeur sportif, Dominique D'Onofrio. Tant pis pour ceux, qui au vu des derniers résultats, espéraient un plus grand chambardement. Trois arrivées, c'est déjà pas mal. QUEL RISQUE AVEC KOEN DAERDEN ?Bruges est satisfait. Il s'est débarrassé de son plus gros salaire et sans doute du flop le plus retentissant de son histoire. Acheté 4 millions d'euros, Koen Daerden (27 ans) a été revendu 625.000 euros. Une somme pas exagérée... si le joueur est en état de marche. Il se chuchote qu'un nouveau coup au genou signifierait sa fin de carrière, tant celui-ci est abimé. Mais le Standard aime ce genre de challenge : le dernier en date, Milan Jovanovic, arrivé également avec quelques soucis physiques, est une réussite totale. Daerden ne constitue pas un challenge sans risques. Son salaire de 38.000 euros (sans compter les primes) n'est pas donné. " Il a démontré son savoir-faire à Genk, il a un gros volume de jeu et il est polyvalent. Il peut jouer aussi bien comme arrière gauche que comme médian gauche ", explique Dominique D'Onofrio. " On le suivait déjà à l'époque où il est parti à Bruges mais il était trop cher pour nous. Un risque ? Mais cela fait un an qu'il a rejoué et il n'a plus jamais rien ressenti. Et il a passé les tests physiques sans problèmes chez nous. C'est un investissement que l'on devait faire même si je ne m'avance pas sur les chiffres que vous donnez. " LE PARI GICU GROZAV" Ce jeune médian roumain de 19 ans était déjà venu lors de la préparation estivale mais il avait préféré retourner au pays pour jouer avec son frère. Il était titulaire en D1 avec Unirea Alba Iula et peut joueur médian droit, gauche ou derrière les attaquants. C'est un diamant qu'il faut tailler. "Cela signifie-t-il qu'il n'entre pas en ligne de compte pour tout de suite ? " Puisque la compétition roumaine s'est arrêtée pendant cinq semaines, il lui faut retrouver du physique. Mais il sera vite compétitif puisqu'il s'agissait d'une valeur sûre de son équipe. " Prix : 350.000 euros. LE RETOUR DE SÉBASTIEN POCOGNOLIPour le Standard, le mercato était terminé... sauf opportunité. Pocognoli (22 ans) en est une si on considère la situation financière de son club (l'AZ) qui a perdu un sponsor de 20 millions et était donc acculé à brader l'un ou l'autre joueur. Sans cette donne, jamais le Standard n'aurait pu acquérir le Liégeois. Le prix initial de 5 millions a donc été fortement revu à la baisse. Par contre, cette option n'est pas tombée du ciel du jour au lendemain. Le Standard suit cette piste depuis plusieurs mois. Le joueur est jeune, Belge et joue à un poste ciblé depuis le départ de Dante. Et il retrouve un joueur avec qui il a fait le flanc gauche à Genk...