A u cours des dernières semaines, Saint-Trond s'était montré réservé sur le marché des transferts. Seuls Aboubakary Koita, Rocco Reitz, Daicha Hayashi et Taichi Hara avaient été ajoutés à un noyau qui, la saison dernière, avait longtemps lutté pour le maintien. Les supporters espéraient que la direction allait sortir son chéquier lors des derniers jours du mercato, mais ils sont déçus. Plutôt que renforcer l'équipe, Saint-Trond a vendu Maximilano Caufriez (Spartak Moscou) et Pelé Mboyo (L...

A u cours des dernières semaines, Saint-Trond s'était montré réservé sur le marché des transferts. Seuls Aboubakary Koita, Rocco Reitz, Daicha Hayashi et Taichi Hara avaient été ajoutés à un noyau qui, la saison dernière, avait longtemps lutté pour le maintien. Les supporters espéraient que la direction allait sortir son chéquier lors des derniers jours du mercato, mais ils sont déçus. Plutôt que renforcer l'équipe, Saint-Trond a vendu Maximilano Caufriez (Spartak Moscou) et Pelé Mboyo (La Gantoise). Le calicot que le noyau dur a déployé au cours du match perdu contre Courtrai (0-1) était clair, mais n'a donc pas impressionné les propriétaires japonais de Saint-Trond. Après la victoire étriquée (0-1) au Cercle juste avant la trêve internationale, ceux-ci semblent convaincus que Bernd Hollerbach et son staff se maintiendront avec ce groupe de joueurs. Sur le papier, c'est vrai, Saint-Trond n'a pas une mauvaise équipe - sans quoi il n'aurait pas battu La Gantoise et pris un point à Charleroi - mais il n'y a pas beaucoup d'alternatives au onze de base. Surtout après la vente des deux joueurs précités et la blessure de longue durée de Stan Van Dessel. Hollerbach doit donc espérer que son noyau soit épargné par les coups durs d'ici janvier et qu'il aura alors du renfort. Les trentenaires Jorge Teixeira et Steve De Ridder jouent déjà à Saint-Trond depuis des années. À leur âge, c'est eux qui doivent tirer le groupe, mais pour diverses raisons, il n'ont joué que 208 minutes à eux deux. Le sauvetage viendra sans doute du Japon. Le noyau A compte désormais six Japonais. Avec le longiligne attaquant Hara prêté par Alavés et Yuma Suzuki, Hollerbach peut compter sur deux buteurs. La présence de Suzuki est étonnante. Auteur de 17 buts la saison dernière, il avait volontairement fait l'impasse sur les rencontres de préparation dans l'espoir de forcer un transfert, mais il n'est pas parti. On attend désormais de lui qu'il empêche l'équipe de descendre. Il a en tout cas affirmé sur ses réseaux sociaux qu'il allait désormais se concentrer à 100% sur sa tâche à Saint-Trond.L'Américain, âgé de 21 ans, en est déjà à sa troisième saison à Saint-Trond. Cette année, il n'a pas encore manqué une seule minute de jeu. Bernd Hollerbach apprécie ses qualités à leur juste valeur. Sankhon (RWDM), Asamoah (Universitatea Craiova, Rou), Nazon (Quevilly Rouen Métropole, Fra), Jhonny Lucas (Londrina, Bra), Caufriez (Spartak Moscou, Rus), Mboyo (KAA Gand).