Siramana Dembele n'oubliera pas la saison 2004-2005 passée à Nîmes (National). Avec les Crocodiles, le médian a réussi une superbe campagne en Coupe de France ne cédant qu'en demi-finales contre Auxerre, le futur vainqueur, après avoir sorti quatre clubs de D1 (Saint-Etienne, Ajaccio, Nice et Sochaux). En championnat, les résultats ne furent pas aussi probants mais cela n'empêcha pas le néo-Standardman d'attirer l'attention de nombreux observate...

Siramana Dembele n'oubliera pas la saison 2004-2005 passée à Nîmes (National). Avec les Crocodiles, le médian a réussi une superbe campagne en Coupe de France ne cédant qu'en demi-finales contre Auxerre, le futur vainqueur, après avoir sorti quatre clubs de D1 (Saint-Etienne, Ajaccio, Nice et Sochaux). En championnat, les résultats ne furent pas aussi probants mais cela n'empêcha pas le néo-Standardman d'attirer l'attention de nombreux observateurs dont GuyRoux, à l'époque sur le banc d'Auxerre. Hervé Sallafranque, qui suit Nîmes pour le compte de Radio France Bleu Gard, se montre enthousiaste quand il évoque les performances de Dembele : " Je précise d'emblée qu'il a fait forte impression durant son passage chez nous et le club n'est pas parvenu à le remplacer convenablement. A Nîmes, il était au-dessus du lot mais l'équipe évolue au troisième niveau de la compétition. Il rayonnait au milieu du jeu au point qu'il était devenu l'élément le plus important de l'équipe. A son poste, il était le meilleur de la série. On l'a souvent comparé à ClaudeMakelele tant par son volume de jeu que son sens tactique. Il récupérait beaucoup de ballons et son rendement athlétique était impeccable aussi. Plusieurs clubs de D1 l'ont approché mais, selon moi, il aurait directement été opérationnel en L2 même dans un club du top. Je pense que son gabarit (1, 70 m) ne lui aurait pas permis de s'imposer d'emblée au plus haut niveau. Si je peux me permettre une comparaison avec la moto, il a une cadre de 250 cc alors qu'il en faut un d'une 500. Et puis, il ne faut pas oublier qu'il est devenu professionnel très tard, à 25 ans, ce qui peut expliquer ses carences sur le plan musculaire ". Pascal Carbon, l'agent de joueurs FIFA Dembele, précise de son côté : " Le Standard va découvrir un joueur très complet. Physiquement, il est increvable. Dembele est doté d'une très belle lecture du jeu. Il s'en tire aussi bien dans le jeu court que quand il faut éclairer sa géométrie par une bonne balle en profondeur. C'est ce qui a fait sa réussite au Portugal. C'est un homme mûr qui n'aura pas besoin de temps d'adaptation. De plus, derrière le joueur, il y a un homme positif, communicatif, intelligent et enthousiaste ". N. RIBAUDO, PIERRE BILIC