On a rapidement vu les résultats de son travail en match : sous la direction de Bernd Storck, le Cercle joue avec plus de cohésion et est plus offensif. " Il a commencé par faire pointer tous les nez dans le même sens, du responsable du matériel au numéro 28 du noyau ", témoigne Rudi Cossey, l'entraîneur-adjoint belge du Cercle. " Il s'est attelé drastiquement à la tâche. Plusieurs personnes ont dû partir, parce qu'il ne les jugeait pas à la hauteur ou qu'il ne se retrouvait pas dans leurs méthodes. "
...