Après une saison pareille, on aurait tendance à tout jeter à la poubelle. Les dirigeants du Sporting vont, en tous cas, changer leur fusil d'épaule. " On va voir. On va réfléchir sur la politique à mener ", explique Abbas Bayat.
...

Après une saison pareille, on aurait tendance à tout jeter à la poubelle. Les dirigeants du Sporting vont, en tous cas, changer leur fusil d'épaule. " On va voir. On va réfléchir sur la politique à mener ", explique Abbas Bayat. " Il y aura une réunion pour planifier le budget de la saison prochaine mais on ne prévoit pas de baisse budgétaire ", renchérit Mehdi Bayat. Les neveux Bayat se sont prononcés récemment pour un apport d'expérience dans le noyau. Le président, d'habitude farouchement opposé à l'arrivée de joueurs expérimentés car ils ne rapportent rien à la revente, commence à réfléchir à l'idée. " Il va falloir attirer des joueurs d'expérience ", appuie Tibor Balog, " car si Badou Kere et Majid Oulmers s'en vont, seuls Grégory Christ et Cyril Théréau auront du vécu. C'est trop peu. Des joueurs comme Hervé Kage et Mboyo Peléont besoin de guides, d'éléments capables de leur expliquer comment gérer un match. Le président ? Il faut le convaincre mais c'est la vie qui va le convaincre. Il a vu qu'on a travaillé dur et que les résultats n'étaient, malgré cela, pas bons. Ils montrent que les jeunes ne savent pas progresser seuls et qu'ils ont besoin d'être entourés. Il y a quatre-cinq ans, le noyau était très bien équilibré et composé d'éléments capables d'élever la voix dans le vestiaire. Il y avait une base. Il faudra retrouver cet équilibre. " Il faudra donc délier les cordons de la bourse. Des éléments comme Kere et Oulmers, qui sont écartés pour " blessure professionnelle " sont poussés vers la sortie. Comme Sébastien Chabbert. Moussa Koita ne restera pas, tout comme Habib Habibou qui a très peu joué en 2010. Paul Taylor n'a pas convaincu. Mohcine Iajour a disparu de la circulation et le prêt de Cédric Ciza ne fut pas concluant. L'équipe sera donc articulée autour de Cyprien Baguette, Théréau, Alessandro Cordaro, Ederson, peut-être Christ et sans doute Maxime Brillault, dont les prestations n'ont pas toutes convaincu mais qui est un exemple de professionnalisme. Le noyau sera complété par des jeunes ( Grégory Lazitch, Samuel Fabris, Jérémy Serwy et Pietro Perdichizzi). " Il faudra absolument acquérir un attaquant ", ajoute Balog. " On dépend trop de Théréau. S'il ne marque pas, personne ne marque. On galvaude encore trop d'occasions. "Le club a clairement fait savoir que David Vandenbroeck devait revenir même si le joueur, qui s'est épanoui à Courtrai, aimerait y continuer l'aventure.