L'économie japonaise va mal. Depuis 1989 déjà, avec une petite éclaircie dans le courant de la décennie passée. La consommation est en recul et la déflation laisse ses traces dans les rues de Tokyo, sans parler des statistiques démographiques, alarmantes. Tout est étroitement lié. Nous sommes 126 millions à vivre, principalement, sur quatre îles: Honshu, Kyushu, Hokkaido et Shikoku. En 2040, nous ne serons plus que 100 millions.
...

L'économie japonaise va mal. Depuis 1989 déjà, avec une petite éclaircie dans le courant de la décennie passée. La consommation est en recul et la déflation laisse ses traces dans les rues de Tokyo, sans parler des statistiques démographiques, alarmantes. Tout est étroitement lié. Nous sommes 126 millions à vivre, principalement, sur quatre îles: Honshu, Kyushu, Hokkaido et Shikoku. En 2040, nous ne serons plus que 100 millions. Les employés de bureau sont catastrophés : les dames japonaises ne patientent plus à la maison, pour les accueillir à leur retour, quand ils ont satisfait au rituel quotidien de l'enivrement. La Japonaise a décidé de mener sa propre carrière, elle a choisi l'indépendance et la liberté. Des décennies plus tard que ses consoeurs américaines ou européennes mais très brutalement. La natalité japonaise est une des plus basses des pays industrialisés, à l'exception de l'Italie. De plus en plus de femmes ne se marient qu'aux alentours de la trentaine et les familles de plus de deux enfants deviennent l'exception. J'entends d'ici nos supporters belges: -Si on a besoin d'un coup de main... Non que beaucoup de ces dames répugneraient à être aidées, mais il y a le problème de la communication. Et je ne sous-estime pas le sex-appeal et les dons de séduction de nos gaillards... Sept règles à suivreMême au sein des jeunes générations, extrêmement peu de Japonais sont capables de s'exprimer dans une langue étrangère. Pour autant qu'on s'en tienne à la terminologie professionnelle habituelle, il n'y a pas trop de problèmes dans les aéroports et les hôtels. Voici quelques conseils à imprimer dans votre mémoire -ou mieux encore, découpez cette page de votre magazine: 1) Parlez lentement et répétez-vous immédiatement. Ça vous évitera des pertes de temps, des coups d'oeils perdus de vos interlocuteurs et beaucoup de frustration. 2) Profitez pleinement du magnifique sourire qu'on vous adressera chaque fois, immanquablement. Il constitue la meilleure partie de la conversation. Conservez un calmant à portée de main, dans la poche de votre veste. 3) Apprenez le langage des signes ou, mieux, suivez un cours de dessin. 4) Emportez un objet fragile. Le cadeau de mariage de votre belle-mère posé depuis sur la cheminée; c'est justement ce dont vous avez besoin. 5) Emportez un autre objet fragile. 6) Admirez la patience et le calme avec lesquels on répond à votre frustration grandissante. 7) Si le point 6) commence à vous énerver, il est temps de prendre un valium.Une armée d'interprètesOn prépare une armée d'interprètes pour accompagner les supporters pendant la Coupe du Monde. Malheureusement, la sélection de ces interprètes s'effectue généralement par écrit et présenter un diplôme est suffisant. Cette méthode n'offre évidemment aucune garantie quant à la maîtrise raisonnable de la langue concernée, étant donné que les méthodes d'enseignement restent identiques: apprendre par coeur et répéter. Pas de conversation, pas de jeux de rôles. Pour la prochaine année scolaire, l'anglais a même été réduit de 30%. Motif: le programme est surchargé.Si vous êtes vraiment motivé, achetez un manuel de japonais à l'usage du touriste! Bon courage.Robert Maes