En allant marquer trois buts au Jan Breydel, dans le dernier tiers de la phase classique, Felice Mazzù avait ramené un point et des certitudes de la Venise du Nord. C'est donc avec un plan identique, dans un 3-5-2 où Amara Baby et Kaveh Rezaei devaient partir un maximum vers les flancs lors des reconversions pour écarter la défense brugeoise et ouvrir la porte aux infiltrations de Marco Ilaimaharitra et Cristian Benavente, que Charleroi est retourné à Bruges. Comme si l'histoire du match allait se répéter. Pourtant, de son côté, Ivan Leko avait écrit une autre version des faits.
...