L'année 2007 vient à peine de débuter et... on connaît déjà un champion. Avec 15 points d'avance sur son plus proche poursuivant, on voit mal ce qui pourrait encore empêcher Lyon de remporter un sixième titre d'affilée. L'OL est-il trop fort pour la Ligue 1 ou... ses adversaires sont-ils trop faibles ?
...

L'année 2007 vient à peine de débuter et... on connaît déjà un champion. Avec 15 points d'avance sur son plus proche poursuivant, on voit mal ce qui pourrait encore empêcher Lyon de remporter un sixième titre d'affilée. L'OL est-il trop fort pour la Ligue 1 ou... ses adversaires sont-ils trop faibles ? " Je ne savais pas que les Belges étaient comme les Français, à savoir qu'ils rabaissaient les succès des uns en évoquant la faiblesse des autres ", rétorque Gérard Houllier, un peu irrité. " Quand Eddy Merckx remportait toutes les courses cyclistes et laissait ses rivaux à 20 minutes dans le Tour de France, disait-on que ses adversaires étaient trop faibles ?" Le secret de la réussite lyonnaise ? " Le travail et l'humilité ", estime Houllier. " Ce qui me plaît chez mes joueurs, c'est la manière dont ils respectent leur boulot et leurs adversaires. J'étais persuadé, dès le départ, que le cru 2006-2007 était meilleur que le précédent. Cela se vérifie. Les joueurs ont progressé, ils ont acquis de l'expérience et de la maturité au fil des grands matches, et affichent un état d'esprit remarquable. Ils ne lâchent rien : Juninho n'hésite pas à tacler à la 85e minute alors qu'on mène 4-0. Les progrès sont perceptibles dans les chiffres : l'an passé, on avait été champion avec 84 points, mais sans parvenir à battre les autres ténors : on n'avait épinglé ni Lens, ni Lille, ni Bordeaux à notre palmarès ". Cette saison, il en va tout autrement : 4-1 contre Lille, 1-4 à Marseille et 0-4 à Lens. Malgré cela, Lyon recherche encore un attaquant. " On est toujours en lutte sur tous les fronts, on doit être paré à toute éventualité. Mon rôle est d'anticiper. On a beaucoup marqué sur des coups de pied arrêtés, et si l'on se retrouve en panne d'attaquants en Ligue des Champions, on risque d'être en difficulté ". Gagner la Ligue des Champions est l'objectif ultime. " Mais cela n'empêchera pas mes joueurs d'encore s'arracher pour remporter des matches de Ligue 1 ". Ce que confirme François Clerc : " Tout le monde pense qu'avec 15 points d'avance, on ne sera plus rejoints. C'est peut-être vrai. Mais si l'on ne réussit pas de bons matches en championnat, on ne gardera pas le rythme en Europe non plus ". Florent Malouda renchérit : " On tient à gagner chaque match, à creuser l'écart tant et plus. On veut être au top à chaque fois. Quand on voit que le travail paie, on travaille encore plus ". COUPE DE LA LIGUE : Lyon, Le Mans, Bordeaux et Reims (club de L2, qui a éliminé Rennes) sont les quatre demi-finalistes de l'épreuve. FABIEN BARTHEZ devrait effectuer ses grands débuts dans les buts de Nantes ce 6 janvier face à Guingamp, en Coupe de France. LYON, qui a atteint la barre phénoménale des 50 points à mi-parcours, n'a paradoxalement plus remporté son dernier match avant la trêve depuis cinq ans. La règle a été respectée : 0-0 contre Monaco, le 23 décembre. L'ASM est seulement la troisième équipe qui a pris des points contre les champions. Les deux autres ? Toulouse et Rennes, la bête noire des Lyonnais (seule défaite cette saison). DAVID TREZEGUET sera-t-il l'attaquant que recherche l'OL ? Le centre-avant de la Juventus a déclaré à France Football qu'il avait songé à arrêter sa carrière après la finale de la Coupe du Monde. LILIAN LASLANDES pourrait rejoindre Nice. CHRISTIAN WILHELMSSON est cité à Toulouse . MARCELO GALLARDO (30 ans), le meneur de jeu argentin de River Plate qui était déjà passé par Monaco entre 1999 et 2003, va signer pour deux ans et demi au PSG. SEDAN, où évolue l'ex-Anderlechtois Grégory Pujol auteur de six buts jusqu'à présent, a bouclé l'année 2006 en dernière position. Deux semaines avant la trêve, les Ardennais avaient pourtant battu Lille, mais le dernier déplacement à Valenciennes (un autre néo-promu et rival direct) s'est soldé par une nouvelle défaite. 13 points et seulement deux victoires, le bilan est maigre. D. DEVOS