L'équipe colonaise ne s'est pas attardée en deuxième Bundesliga. Sa victoire 2-1 face à St-Pauli, dans un Rhein Energie Stadion comble (30.500 spectateurs) lui a permis d'assurer sa remontée directe. Le triple champion d'Allemagne ne peut mathématiquement plus être privé d'une des trois premières places, synonymes de promotion.
...

L'équipe colonaise ne s'est pas attardée en deuxième Bundesliga. Sa victoire 2-1 face à St-Pauli, dans un Rhein Energie Stadion comble (30.500 spectateurs) lui a permis d'assurer sa remontée directe. Le triple champion d'Allemagne ne peut mathématiquement plus être privé d'une des trois premières places, synonymes de promotion. Friedhelm Funkel (49 ans) a repris l'équipe, lanterne rouge de la Bundesliga, en février 2002. Il est à l'origine de la métamorphose du club, au même titre que Stefan Rettig, le manager. Un titre consacrerait ce changement radical. Si l'équipe dépasse les 75 points, elle pourra se partager une prime de 500.000 euros. "Nous avons le plus petit noyau du football professionnel allemand", explique Terrig, non sans fierté, au Kicker. "Nous avons forcé la promotion avec 14 joueurs professionnels. Qui peut en faire autant?" Le club s'est fait réaliste. L'été dernier, il n'a pu réaliser de transferts spectaculaires. Le budget s'élève à 36 millions d'euros. Cologne a donc misé sur la progression de Florian Kringes (20 ans), transféré d'Oberliga, et il s'est découvert un buteur, Matthias Scherz, qui marque les yeux fermés. Toutefois, le joueur-clef de la saison a été le régisseur de l'entrejeu, Dirk Lottner, un élément chevronné. Depuis le début du championnat, Cologne a notamment aligné une série de 25 rencontres sans défaite, ce qui lui a permis de distancer ses concurrents. Contrairement à ce qui s'était passé lors de la précédente promotion du club, en 2001-2002, sous la férule d' Ewald Lienen, le club ne conservera pas le noyau actuel. Markus Pröll, Markus Kreuz, Markus Kurth, Francis Kioyo et Archil Arveladze doivent se chercher un autre employeur. Le club a déjà enrôlé du sang neuf: le gardien Stefan Wessels (Bayern Munich), les défenseurs Mustafa Dogan (Fenerbahçe) , Alexander Voronin (Mainz), Marius Ebbers (Duisbourg) et le médian Sebastian Schiendzielorz (Bochum). (F. Vanheule)