" Hampden Park, c'est notre Colisée "..., les Azzurri étaient prévenus mais, gladiateurs expérimentés, ils ne se sont pas laissé impressionner. Auteur des deux buts de la victoire à l'aller en mars, LucaToni avait été le joueur le plus demandé par la presse écossaise. L'avant du Bayern précisa d'emblée : " C'est dur de savoir que l'on va jouer le tout sur un match mais ce qui est encore plus dur est de savoir que si nous échouons aujourd'hui et que nous battons les Féroé, nous n'irons pas à l'Euro malgré un total de 26 points ".
...

" Hampden Park, c'est notre Colisée "..., les Azzurri étaient prévenus mais, gladiateurs expérimentés, ils ne se sont pas laissé impressionner. Auteur des deux buts de la victoire à l'aller en mars, LucaToni avait été le joueur le plus demandé par la presse écossaise. L'avant du Bayern précisa d'emblée : " C'est dur de savoir que l'on va jouer le tout sur un match mais ce qui est encore plus dur est de savoir que si nous échouons aujourd'hui et que nous battons les Féroé, nous n'irons pas à l'Euro malgré un total de 26 points ". Toni a ouvert la marque après deux minutes sur un service d' Antonio Di Natale. Ceci n'est pas l'unique mérite de l'attaquant qui, seul en pointe, bouge beaucoup et offre de nombreuses possibilités aux deux éléments extérieurs que sont Di Natale et MauroCamoranesi et aux trois médians en ligne GennaroGattuso, AndreaPirlo et MassimoAmbrosini. Comme il l'a fait lors des dernières rencontres, à l'exception du match contre la France, RobertoDonadoni a reconduit le 4-3-2-1 qui lui avait valu de nombreux succès (dans les dix dernières minutes c'était un 4-4-2). Il lui a permis de mener à bien une course poursuite qui a duré un an suite aux premières contre-performances face à l'Ukraine et la France en septembre 2006. Donadoni n'est pas un diplomate. 1° d'entrée de jeu, il a fait comprendre à Alessandro Nesta, qu'il pouvait rester à la maison. 2° il n'a pas bien géré le différend avec Francesco Totti... qui l'a quand même fait lanterner en reportant chaque fois sa décision sur un éventuel retour. 3° il a mis beaucoup de temps à annoncer à Alessandro Del Piero qu'il ne serait plus jamais titulaire. Mais la conclusion était logique : l'avant a plus souvent débuté les rencontres de la Juve sur le banc sous la direction de Fabio Capello (deux saisons), Didier Deschamps ou maintenant Claudio Ranieri. En revanche, Donadoni a régulièrement eu le nez fin en faisant appel à des hommes en forme du moment. Le dernier en date : Christian Panucci (34 ans). Le coach l'a aligné à la place de Massimo Oddo, un élément important dans un bloc à la coloration Milan. Et l'arrière droit de la Roma a remercié son vieux pote Robby en inscrivant le but de la victoire. Il n'y avait pas faute sur le coup franc mais l'arbitre espagnol avait quand même injustement annulé un but de Di Natale, à la 31e, et Barry Fergusson était hors-jeu sur le but égalisateur. ZLATAN IBRAHIMOVIC, l'attaquant de l'Inter, a reçu comme en 2005 le Guldbollen, le Ballon d'Or suédois décerné par un jury composé par trois dirigeants de la fédération et trois journalistes d'Aftonblade, le principal quotidien du pays. AGENDA : Inter-Lazio et Roma-Cagliari, les deux matches postposés suite à la mort d'un supporter, sont fixés au 5 décembre (20 h 30). Quant au match arrêté à Bergame, suite au comportement des ultras de l'Atalanta, on se dirige vers une victoire du Milan sur tapis vert. MARCO GIAMPAOLO n'est plus le coach de Cagliari, le dernier du classement. Il a été remplacé par NedoSonetti. qui avait déjà réussi ses deux précédents intérims au club : en 2001-2002 il lui a évité la relégation en D3 et en 2005-06, il l'a maintenu en D1. Andrea Mandorlini, le coach de Sienne, a lui aussi été viré et remplacé par MarioBeretta, qui avait dirigé l'équipe toscane la saison dernière. VIOLENCE : Luigi Spaccarotella, le policier qui a tiré sur le supporter de la Lazio a été inculpé pour homicide volontaire. Selon le procureur, il aurait tiré à hauteur d'homme alors qu'il n'était pas menacé par une personne armée. CARLO ANCELOTTI, le coach de Milan, a reçu le titre docteur honoris causa en communication et sport de l'université Paisii Hilendarski de Plovdiv (Bulgarie). NICOLAS RIBAUDO