Nous comptons dix points de moins que nous ne méritions. Nous avons été volés lors de deux rencontres ( NDLR- Sollied a déclaré que l'arbitre du match contre le GBA était digne du Cirque du Soleil et il a accusé Zulte Waregem de hold-up en plein jour). A domicile, nous avons gaspillé des points. Peut-être aurons-nous plus de chance au second tour. Je suis satisfait de la manière dont nous avons joué. J'ai dû utiliser 23 ou 24 joueurs. Comparez avec les douze joueurs ou quelques que le Cercle a ...

Nous comptons dix points de moins que nous ne méritions. Nous avons été volés lors de deux rencontres ( NDLR- Sollied a déclaré que l'arbitre du match contre le GBA était digne du Cirque du Soleil et il a accusé Zulte Waregem de hold-up en plein jour). A domicile, nous avons gaspillé des points. Peut-être aurons-nous plus de chance au second tour. Je suis satisfait de la manière dont nous avons joué. J'ai dû utiliser 23 ou 24 joueurs. Comparez avec les douze joueurs ou quelques que le Cercle a alignés et vous comprendrez. Nous avons beaucoup marqué mais pas assez. Il nous a fallu trop d'occasions de but. Le rapport entre le nombre d'occasions et de buts inscrits n'est pas bon. En défense, nous avons dû opérer beaucoup de changements. C'est évidemment au détriment des automatismes, dans un secteur où ils sont cruciaux. En plus, nous jouons offensivement ce qui accroît le risque de fautes dans le chef des jeunes. Je l'avais prévu. L'absence durant tout le premier tour de Smoje, mon défenseur central, a aussi un impact. Notre bilan est convenable, y compris dans les affiches car je ne pense pas que nous ayons eu de la chance une seule fois jusqu'à présent. Nous n'avons vraiment pas volé un seul point ! Regardez comment le groupe jouait la saison passée et quel football il développe maintenant : pareil changement n'est pas évident. Je suis donc content mais j'espère améliorer de nom-breux points. A domicile, comme contre Roulers et Genk, nous avons été très bons. Chacun se sent mieux chez lui - home sweet home, vous savez. Nous devons nous améliorer en déplacement pour prendre plus de points. J'essaie de garder mes hommes affûtés. La concurrence est un élément essentiel. Il ne nous faut pas grand-chose pour accomplir un grand pas en avant mais je ne vais pas m'étendre concrètement là-dessus. A certaines positions, j'ai trop de joueurs, à d'autres pas assez. On ne trouve pas cet équilibre en un semestre. Progresser n'est pas seulement une question de transferts ". Bryan Ruiz International costaricain, il a longtemps été considéré comme le plus grand talent de Gand mais il n'a pas reçu de véritable chance sous Georges Leekens. Il a enfin pu s'épanouir, comme attaquant ou médian gauche. On le compare à Robbie Rensenbrink, dont il a le dribble félin. Alexandre Martinovic Doublure de Frédéric Herpoel la saison passée, il a obtenu sa chance pendant la préparation et en Intertoto. Il devait devenir le numéro un mais il a dû céder sa place à Bojan Jorgacevic, in extremis. Il n'est pas assez concentré pour être le dernier rempart. Raoul De Groote