Les six derniers mois ont été très positifs, à tous points de vue. On m'a imputé certains problèmes, en interne comme en externe, notamment à propos du groupe. Celui-ci s'est pourtant montré très réceptif. Quelques jours ont suffi à prouver que certaines choses n'étaient pas vraies ou qu'elles avaient été dramatisées à cause des résultats.
...

Les six derniers mois ont été très positifs, à tous points de vue. On m'a imputé certains problèmes, en interne comme en externe, notamment à propos du groupe. Celui-ci s'est pourtant montré très réceptif. Quelques jours ont suffi à prouver que certaines choses n'étaient pas vraies ou qu'elles avaient été dramatisées à cause des résultats. Effectivement, j'emploie volontiers les termes rendement et efficacité. Maintenant que nous obtenons des résultats, nous devons y joindre la manière, même si nous y travaillons depuis longtemps. Le Club doit se forger cinq occasions de plus par match au second tour. Son football doit être plus attractif. Je sais que c'est une question de perception. Même si je ne le reconnais pas toujours dans certaines situations ou même que je le nie, je ne suis pas aveugle. Je signifie en termes clairs à mes joueurs qu'ils ne doivent pas se brider, mus par le seul souci d'efficacité. Si nous concédons une occasion, tant pis, pour autant que nous nous en créions. Je vous assure que je peux m'en accommoder. Je suis très satisfait de notre rendement sur les phases arrêtées, défensivement comme offensivement. Nous avons peu encaissé. J'ai beau fouiller ma mémoire, je ne trouve pas trace de but encaissé sur une rentrée en touche. Chapeau à PeterBalette, qui investit beaucoup d'énergie dans ce travail. Le rendement offensif est très positif, même si nous n'avons pas assez marqué de buts, globalement. Nous devons en inscrire au moins dix de plus au second tour. C'est faisable car nous retrouvons des atouts offensifs tels que Daerden, Sonck et Van Heerden. J'ai modifié le système après quelques semaines. L'équipe s'en est mieux portée, parfois au détriment des individus. François Sterchele n'a marqué que cinq buts mais je ne me souviens pas qu'il ait raté une occasion franche. Il a déterminé les matchs contre le Cercle et Anderlecht. Il a donc été efficace, même si nous savons que ce système nuit quelque peu aux qualités individuelles. Le fait que François s'incline illustre bien la mentalité qui règne au Club ". Le Brugeois le plus régulier d'un ensemble soudé. Le champion d'automne a concédé des occasions à chaque match mais le gardien est intervenu avec brio. Cette saison, il a gagné des points par des sauvetages décisifs dans les dernières minutes de jeu de divers matches.Stépan Kucera et Antolin Alcaraz sont aussi décevants mais peuvent avancer l'excuse de longues blessures. Le Club est-il prêt à libérer le Ghanéen ? Il ne réussit plus rien et il a épuisé son crédit auprès des supporters. peter t'kint