Mon groupe a été remarquable. Dès qu'il a trouvé son équilibre, il a atteint sa vitesse de croisière. J'insiste sur les points à améliorer. Nous sommes dans une phase initiale, bien plus que le Cercle, qui possédait déjà une certaine trame. Au début, nous avons essayé de développer un jeu dominant mais il n'était pas assez rentable. Nous avons donc cherché un système sur lequel nous pourrions mieux nous appuyer. Maintenant, nous sommes dominants par moments. L'être plus longtemps exige du temps : nous devons d'a...

Mon groupe a été remarquable. Dès qu'il a trouvé son équilibre, il a atteint sa vitesse de croisière. J'insiste sur les points à améliorer. Nous sommes dans une phase initiale, bien plus que le Cercle, qui possédait déjà une certaine trame. Au début, nous avons essayé de développer un jeu dominant mais il n'était pas assez rentable. Nous avons donc cherché un système sur lequel nous pourrions mieux nous appuyer. Maintenant, nous sommes dominants par moments. L'être plus longtemps exige du temps : nous devons d'abord bien maîtriser notre jeu actuel. Avant tout, chacun doit connaître sa position, sa tâche. Il faut demander les bonnes choses au bon moment. Si vous observez notre jeu, vous remarquerez que la défense n'emploie jamais cinq hommes. Nous entamons le match dans cette optique mais si l'adversaire aligne trois avants, nous ne laissons que quatre hommes derrière. S'il procède avec deux attaquants, nous assignons trois hommes à la défense : toujours un de plus. L'homme ainsi libéré monte. Nous avançons là où des possibilités s'offrent. Si l'adversaire modifie le nombre de ses attaquants en cours de match, nous rectifions le tir en communiquant - ce dernier aspect est perfectible. La polyvalence est essentielle. D'aucuns jugent notre style de jeu démodé mais si vous vous attachez à ce que nous voulons développer, je pense que peu d'équipes sont aussi modernes, puisque mes garçons peuvent appliquer différentes tactiques. Parfois, les frères Monteyne jouent en profondeur de leur poste d'arrière latéral, d'autres fois depuis l'entrejeu. Il arrive que mes éléments axiaux doivent écarter le jeu ou défendre en zone. Ils peuvent alors s'appuyer sur les bases de notre 4-4-2 initial. C'est sur les flancs que nous pouvons apporter la plus grande plus-value. On fait mieux circuler le ballon si on exploite toute la largeur du terrain. Dans ces conditions, l'adversaire éprouve du mal à bien se défendre. Cependant, pour obtenir cette souplesse, il faut faire preuve de patience ". Le club a entamé sa spectaculaire série de victoires quand il est revenu de blessure. Il allie un excellent jeu de position et une touche de balle souple. Il parvient à servir les attaquants en course. Avec l'autre Argentin, Hernán Losada, il apporte aux Anversois la touche de créativité nécessaire. Il a souffert au Metalurh Donetsk avant son transfert. Il ne s'est pas encore retrouvé, contrairement à Tosin Dosunmu, qui a également été dans le creux de la vague à Nancy et à Zulte Waregem. Physiquement, il n'est pas au point et il manque visiblement d'assurance. kristof de ryck