Le moins qu'on puisse dire, c'est que je suis satisfait du football de mon équipe. Quand je visionne les matches, je retrouve des phases que nous avons répétées à l'entraînement, ce qui est évidemment très agréable.
...

Le moins qu'on puisse dire, c'est que je suis satisfait du football de mon équipe. Quand je visionne les matches, je retrouve des phases que nous avons répétées à l'entraînement, ce qui est évidemment très agréable. J'ai ce que veut un entraîneur mais mes joueurs disposent de l'intelligence requise pour exécuter mes consignes. Je leur ai exposé ma vision. Ils l'ont rapidement appliquée. Je suis particulièrement heureux que les réserves comprennent qu'ils doivent travailler davantage pour obtenir éventuellement leur chance. On ne cesse de louer le compartiment offensif du Cercle et de fait, il émarge aux meilleurs, mais notre entrejeu fait des jaloux et notre dernière ligne excelle aussi. Non seulement nous nous créons de nombreuses occasions mais en plus, nous encaissons peu de buts. Je tiens à le souligner. Je ne vois pas grand-chose à rectifier dans le jeu de position de mes défenseurs. Je retiens de ce premier tour qu'il est la période durant laquelle le Cercle s'est trouvé. Cette équipe a apporté bien plus qu'on n'en espérait. Nous méritons notre place quand j'observe la qualité que recèle le groupe et les progrès qu'il a enregistrés. Nous n'avons pas volé le moindre point. En fait, nous en aurions mérité quatre de plus. Donc, nous avons fait du bon travail et nous récupérerons ces quatre unités au second tour. Je ne prétends pas que nous serons toujours tout en haut du classement en mai mais je l'espère. Nous allons continuer à travailler. Chacun doit rester affûté jusqu'au terme du championnat. Un footballeur doit tenter de livrer le meilleur de lui-même le plus longtemps possible. Sera-ce pendant dix, vingt ou 34 matches ? On verra bien. Je suis réaliste. Je connais les limites de mes footballeurs mais j'ai aussi vu ce qu'ils ont réussi semaine après semaine. On peut surprendre une ou deux fois mais pas 17 matches de rang. Il nous reste un nombre identique de matches durant lesquels il faudra réussir la même performance. C'est le défi que je nous lance ". Stijn De Smet Les candidats ne manquent pas mais De Smet a régulièrement évolué à un niveau très élevé. S'il a parfois l'air nonchalant, il est rapide et fin technicien. Il a le sens du but, délivre des assists. L'entraîneur lui a appris à travailler efficacement en perte de balle. Rubin Dantschotter En fin de saison passée, il avait montré qu'il possédait le potentiel requis pour un gardien de D1 mais il n'a pas résisté à la pression. Bram Verbist, venu d'Alost, a rapidement haussé son niveau et étalé le flair que n'a pas encore Dant-schotter.Kristof De Ryck