Je résumerai ainsi notre premier tour : irrégulier. Nous sommes cependant à notre place au classement. Je visais une place an bas de la première colonne ou en haut de la seconde, avec environ 45 points. Nous sommes dans les temps.
...

Je résumerai ainsi notre premier tour : irrégulier. Nous sommes cependant à notre place au classement. Je visais une place an bas de la première colonne ou en haut de la seconde, avec environ 45 points. Nous sommes dans les temps. Je ne suis pas déçu car nous formons une équipe. Son âge moyen est de quatre ans inférieur à celui de la saison précédente. Plusieurs nouveaux progressent bien : Leye, Sankaré, Jelavic aussi, qui a eu le plus de peine, dans une culture qui lui était inconnue. Après un départ raté, soit zéro point sur six, nous sommes revenus. Nous n'avons pourtant gagné que six des treize matches où nous avons mené. La communication est perfectible. Nous n'avons évidemment plus de leaders naturels à la Leleu ou Sergeant. Nos joueurs axiaux, D'Haene et Van Nieuwenhuyze, étaient surtout des serviteurs. Ils doivent s'habituer à leur nouveau rôle. Nul ne m'a déçu. Je ne demande pas de renforts : nous avons rajeuni les effectifs et réalisé de bons achats. J'aimerais poursuivre mon travail avec ces joueurs afin de voir où nous arrivons ensemble, quelle marge de progression nous avons encore. Par moments, nous jouions bien. Nos automatismes deviennent meilleurs. Nous avons énormément progressé en deux ans, structurellement, sans que cela se traduise déjà en résultats. En 185 entraînements, nous n'avons pas déploré la moindre blessure musculaire, grâce à une approche plus professionnelle. Notre saison dans le ventre mou a l'air un peu grise mais avec un budget aussi modeste que le nôtre, nous ne pouvons pas faire sensation chaque année. Le Cercle développe le jeu frivole qui était le nôtre il y a deux ans mais cela demande confirmation. Celle-ci n'est possible qu'en adaptant les fondations à temps. Il faut pédaler dur en D1. Si on veut tenir, il faut adapter sa structure. Sinon, on peut résister un an ou deux avant de redescendre. On ne passe pas en deux ans du statut de club amateur de D2 à celui de pensionnaire stable de D1 ". Mbaye Leye Le Sénégalais de 25 ans n'a commencé à jouer au football qu'à seize ans. Deux ans plus tard, il militait dans les divisions inférieures françaises. Il est maintenant la révélation de Zulte Waregem. Avant-centre de vocation, il est pourtant plus redoutable par ses infiltrations depuis la deuxième ligne. Rudison Nogueira Ferreira Le médian gauche brésilien a été embauché pour concurrencer Stijn Meert. Las, le dribbleur a perdu la bataille malgré une bonne préparation et il n'est plus revenu. Son jeu de position en perte de balle est problématique. Il n'a joué que 22 minutes contre le Standard (défaite 4-1). Geert Foutré