Le camé de foot ramène tout au foot. Il admire Jordan, et se dit que Michael aurait été un super- Koller. Il voit Didier Reynders et se demande à quel poste on pouvait bien le caser en équipes d'âge. Il voudrait regarder Le maillon faible rien qu'avec des questions/foot, et s'imagine à la place de Laurence Boccolini pour pouvoir moquer les concurrents en parfaite impunité. Il passe ses vacances dans le Golfe de Gascogne, et ça lui rappelle Paul. Il tombe sur un tableau de Max Ernst, il pense à Didier. Il entend chanter Victoria Adams, il pense à ...

Le camé de foot ramène tout au foot. Il admire Jordan, et se dit que Michael aurait été un super- Koller. Il voit Didier Reynders et se demande à quel poste on pouvait bien le caser en équipes d'âge. Il voudrait regarder Le maillon faible rien qu'avec des questions/foot, et s'imagine à la place de Laurence Boccolini pour pouvoir moquer les concurrents en parfaite impunité. Il passe ses vacances dans le Golfe de Gascogne, et ça lui rappelle Paul. Il tombe sur un tableau de Max Ernst, il pense à Didier. Il entend chanter Victoria Adams, il pense à David Beckham. Il voit Louis Michel, il pense à Marc Wilmots. Prenons Bibi. Quand je regarde Star Academy sur TF1, je ne sais pas faire fi du foot. Oui donc, je le confesse, je regarde ce truc: parfois ça émeut, parfois ça fait rire et parfois ricaner. Au total ça distrait, et c'est parfait avant d'aller au pieu pour y être une souche, un loir et une marmotte. Ce n'est pas parce que c'est grand public que c'est grandement con, le foot est grand public aussi: d'accord, ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne, mais en foot non plus et dans la vraie vie encore moins! J'ai lu que des intellectueurs appelaient ça de la "télé-poubelle".Ouais. Bof. Est-ce vraiment plus poubelle que la télé tout court? C'est comme moi, quand ça me gratte, je gueule un bon coup que le foot du top est du foot-poubelle par rapport au foot tout court. Mais je continue quand même à regarder.Dans La Gazette des Sports d'il y a dix jours, un autre camé de foot imaginait donc une Foot Academy avec des apprentis-footballeurs confiés à des entraîneurs renommés. J'ai plutôt pensé à une Coach Academy: ça donnerait des élèves ayant été des stars comme joueurs, ce qui gonflerait l'audience quotidienne! Quant au grand rendez-vous hebdomadaire, il supplanterait L'Ecran-Témoin, avec Marc Delire dans le rôle de Nikos Machinkas: y'a plus 36 solutions pour sauver le prime-time du lundi à la RTBF. Concrètement, ça se passerait dans le Centre Sportif de Dexia à Crainhem, que nos Diables connaissent bien: il y a un terrain de foot, de l'eau, de la verdure, tout ce qu'il faut pour que ça devienne un château-fort avec des fans qui rôdent autour. Juste après le Mondial et pendant six semaines, on y enferme une douzaine de gars qui ambitionnent une carrière de coach en D1, que celle-ci ait déjà débuté ou pas encore. Caméras partout, et on les promiscuite au maximum pour tester leur sens du groupe: tout le monde dans un grand dortoir, pas de femme évidemment, sauf Ann Noë si l'aventure la tente. La sélection : Bodart Gilbert, Delangre Etienne, Ferrera Emilio, Ferrera Manu, Jacobs Ariel, Noë Ann, Pfaff Jean-Marie, Preud'homme Michel, Scifo Vicenzo, Saint-Jean Philippe, Thairet Patrick, Van der Elst Franky et Vercauteren Frankie. Les cours seraient dispensés par Guy Thys pour la langue de bois diplomatique, Raymond Goethals pour le décorticage live du jeu adverse, Georges Leekens exclusivement pour les phases arrêtées, Anthuenis pour le reste, et Waseige pour diriger le bazar. Comme on aura besoin de sparring-partners, outre une star éventuelle si le budget le permet, on amènera chaque semaine une équipe francophone entre D3 et P1, les gars se feront un plaisir de s'entraîner à la télé. Chaque lundi, les élèves élimineront en direct deux des leurs en expliquant clairement pourquoi, les profs en élimineront un troisième en expliquant tout aussi clairement, puis les téléspectateurs en repêcheront un par téléphone. Le grand gagnant final n'aura pas souffert pour des prunes, bien évidemment: en plein accord avec l'URBSFA, il sera ni plus ni moins le coach des Diables Rouges en 2002-2003. Faire péter l'audimat, vous allez seulement voir ce que c'est.Bernard Jeunejean